Eden Krsmanovic

Bruxelloise depuis toujours et d'origine serbe. Eden aime la dérision, les documentaires à la "striptease", l'art sous toutes les formes, jouer au foot, la nourriture libanaise dès que possible et une dose de thé aux amandes. Elle rêve d'aller au : Brésil, Colombie, Ladakh, Turquie, Suède, New York, Seattle... mais aussi de retourner au Mexique et au Costa Rica. À 18 ans, son travail de fin d'études portait déjà sur le conflit israélo-palestinien. Plus tard, d'autres sujets ont attiré son attention au cours de voyages comme les gangs d'Amérique centrale, les Maras. Plus jeune, elle pensait vouloir être photographe de guerre. Aujourd'hui, elle se dirige de plus en plus vers des reportages de société. Son idéal photographique va de la Dog's Industry de Martin Parr à la Fairbanks Family d'Elliott Erwitt, la Fifth Avenue de Joel Meyerowitz, le Social Landscape de Lee Friedlander, un Été Italien de Claude Nori, The Beauty and the Beast de Michel Comte et les Majorettes de Isabelle Detournay.