Valérie Debroux, étudiante bruxelloise
04
Oct
2015

L'étudiante bruxelloise passionnée de cinéma est chargée de l'accueil de l'acteur Antoine L'Ecuyer.

Valérie Debroux s'occupe des invités durant le Festival international du film francophone à Namur.

L'étudiante bruxelloise passionnée de cinéma est chargée de l'accueil de l'acteur Antoine L'Ecuyer.

04 Oct
2015

Valérie Debroux, une bénévole du FIFF aux petits soins pour son invité

A la caisse d’une boutique Base, Valérie Debroux, bénévole en charge des invités du festival, patiente en manipulant un flyer. Mais que fait-elle ici, en ce vendredi 2 octobre ? Une petite séance shopping entre deux projections ? L’achat d’un smartphone pour capturer les meilleurs instants du festival ?

Vous n’y êtes pas du tout ! Pendant que l’un des invités dort, Valérie court partout.

Arrivée de son invité

Il s’agit d’Antoine l’Ecuyer, qui incarne un adolescent de 17 ans dans le film Le Bruit des arbres (compétition Première œuvre). Il est arrivé vendredi matin du Québec. Valérie a organisé son transfert de l’aéroport de Zaventem au Palais des Congrès à Namur où elle l’a accueilli, avant de le conduire à son hôtel. Epuisé par le jetlag, l’acteur se repose.

Pendant qu’Antoine, son protégé, dort, Valérie lui achète une carte SIM belge.

« La sienne est bloquée pour l’étranger. Il ne pouvait donc pas utiliser son téléphone en arrivant. Il est jeune, 18 ans, et est venu seul pour présenter son film. Je lui ai recommandé de se reposer et qu’il ne s’inquiète pas, qu’à son réveil, j’aurais résolu le problème. »

“Ça va être la course”

L’étudiante en sciences économiques de 22 ans est chargée de l’emploi du temps d’Antoine durant le festival. Elle doit répondre aux cartons d’invitation, aux demandes d’interview, chercher son accréditation, etc. Entre les dîners officiels, les rencontres et la projection du film Le Bruit des arbres, c’est un planning chargé qui attend l’acteur. Et Valérie.

Val rédige le planning

Valérie finit de rédiger le planning d’Antoine.

« Il doit présenter son film, dimanche à 20h45, à la maison de la Culture. La projection débute à 21 heures. Trente minutes après, il est convié au dîner qui a lieu à l’Ilon Saint-Jacques. Et il devra être de retour à la maison de la Culture à la fin de la projection pour répondre aux questions du public. Ça va être la course ! » affirme l’étudiante bruxelloise.

Pause cinéma

Il est 17 heures. Valérie a fini d’organiser le planning de ministre de son invité. Elle s’offre une petite pause bien méritée, mais toujours dans le thème, en visionnant le film Le Bruit des arbres à la médiathèque du Palais des Congrès. “Je veux découvrir l’univers d’Antoine et comment il interprète son rôle.”

Pause cinéma

Valérie visionne Le Bruit des arbres de François Péloquin.

Retrouvez l’intégralité de nos articles sur le Festival international du film francophone sur En plein dans le FIFF, le site du Bruxelles Bondy Blog dédié à l’événement.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Entrée du camp de réfugiés installé au parc Maximilien à Bruxelles
“Et si c’était toi ?”

Certains y vont par curiosité, d’autres pour se faire leur propre idée, hors média et hors discussions. Les bénévoles du...

Fermer