"/>

Alice Dewert

Alice Dewert
Ce qui m’intéresse ce sont les zones en mouvement, sous tensions et les gens qui y sont. J’aime les trajectoires complexes et les blessures ouvertes. Amoureuse de l'Orient proche, parle moi de Bagdad, Kaboul ou Sanaa et mon cœur fait boum mais pas le boum des bombes qui tuent là bas. Ce qui me fait frissonner, c’est le glorieux passé de ces cités. Si je veux y aller, c'est autant pour comprendre ce qui a merdé que pour chercher ce qu’il reste de cette beauté. J'aime quand autour de moi ça parle arabe, farsi, ourdou, voir le minaret des mosquées, humer les odeurs de chicha que je ne fume pas et squatter les espaces verts les vendredis de pique-niques en famille. De Beyrouth à Lahore en passant par Téhéran, j’ai déjà posé les pieds en plusieurs points sur la carte de ces mondes qui me fascinent. Errances à voir sur www.frontieres.net