"/>
Festival des Libertés 2014
17
Oct
2014

A l’heure ou les parfums de la protestation se font sentir, d’aucuns décident de chercher des alternatives.

Photo : Elisabeth Evrard

A l’heure ou les parfums de la protestation se font sentir, d’aucuns décident de chercher des alternatives.

17 Oct
2014

Festival des Libertés : “J’agis donc je désobéis”

Depuis 2006, le Festival des Libertés veut amener, par la diffusion de témoignages, des réponses à certains questionnements que chacun peut se poser sur le monde qui l’entoure. Un espace où communiquer, revendiquer, créer serait possible ; un espace où la culture est vue comme une arme à la révolution des idées. Cette année, le thème choisi est « Obéir- Désobéir ».

Prenez place dans la salle pour écouter le sociologue français Christian Laval, pénétrer dans la vision du monde virtuelle de Fabrice Murgia, discuter autour d’une table ronde de la désobéissance militaire, visionner un documentaire sur les centres fermés.

Fervents défenseurs des libertés, de la défense des droits et des valeurs de la démocratie universelle, il est imposé dans la programmation des rendez-vous annuels à ne pas manquer.

Contestation réfléchie

Mais qu’entend-on par désobéissance ? Pouvons nous transgresser la frontière de l’interdit au nom de la liberté ? Là réside tout l’intérêt de réfléchir, de s’interroger sur les limites imposées par nos sociétés. Quand une société change et qu’elle ne correspond plus aux désidératas des citoyens, ceux-ci doivent protester pour que des mesures soient prises en charge afin changer les lois et les codes au nom de la démocratie. Mais on ne désobéit pas gratuitement, juste pour le plaisir. La volonté de justice doit rester le leitmotiv d’un acte de désobéissance. On peut désobéir individuellement pour rester en harmonie avec sa conscience, comme on peut désobéir collectivement. Dans le film « Everyday Rebellion », le réalisateur iranien nous dresse les nouvelles formes de désobéissances civiles

Une programmation engagée

L’outil que le Festival des Libertés propose est la réflexion. Autour de films, de débats, de pièces, … le citoyen peut développer son esprit critique et sa propre vision d’une société idéale. Alternatives au capitalisme discuté autour d’un débat, musiques qui rassemblent avec des artistes venant du monde entier, organisations sociales différentes exposées lors d’une journée de conférences, discussions collectives sur la surconsommation après le film « Discount » de Frédéric Brunnquell, documentaire « Insoumises » de Eric Guéret qui parle du droit des femmes … sont une partie des sous-thèmes abordés dans cette édition 2014.

Le Festival des Libertés insiste sur le fait qu’il n’est pas là pour donner des réponses toutes faites et se poser en exemple à suivre mais plutôt pour inciter les citoyens à réfléchir ensemble.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Lendemain de veille, 24 Heures Louvain-la-Neuve
24 Heures Vélo de Louvain-la-Neuve: penser la fête autrement

A l’heure où les derniers fêtards, vaincus par la fatigue, s’empressent de rejoindre leur lit, d’autres se sont levés tôt...

Fermer