"/>
Affiche et char au Bastogne War Museum
18
Mar
2016

De grands noms du reportage de guerre ont échangé à Bastogne sur la pratique de leur métier.

De grands noms du reportage de guerre ont échangé à Bastogne sur la pratique de leur métier.

18 Mar
2016

Revivez le colloque “Grandeur et misère du journalisme de guerre”

La première partie du colloque « Grandeur et misère du journalisme de guerre » a débuté vendredi 18 mars 2016. Slimane Zeghidour, éditorialiste à TV5 Monde, Charles Enderlin, ancien correspondant de France 2 à Jérusalem, Florence Aubenas, journaliste au quotidien Le Monde et Maurice Szafran sont intervenus pour livrer leur expérience du métier. Jean-François Raskin, administrateur général de l’IHECS, a clôturé la première conférence en expliquant la formation au journalisme de guerre. Les échanges étaient animés par Béatrice Delvaux, éditorialiste en chef du Soir.

 

 

La seconde rencontre a repris à 14h30. Rémy Ourdan, photojournaliste au quotidien Le Monde, s’est exprimé à propos du journalisme de guerre face aux Etats, armées et milices. Jean-Paul Marthoz, journaliste au quotidien Le Soir, a abordé le journalisme de guerre et la démocratie : le cas de la presse américaine pendant le Seconde Guerre mondiale. Colette Braeckman, également journaliste au Soir, a réagi sur le journalisme de guerre au service d’une idéologie. “L’image, entre information et manipulation” : un thème analysé par Hadrien Daudet, photographe et vidéaste. Cette seconde partie s’est poursuivie par le témoignage de Jonathan Randal, grand reporter américain et spécialiste du Moyen-Orient. Bernard-Henri Levy est intervenu pour clôturer la conférence en évoquant le journalisme de guerre en tant que genre littéraire. Revivez les moments forts de l’après-midi ci-dessous :  

 

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Suivez en direct le colloque “Grandeur et misère du journalisme de guerre”

Tous les jours, des journalistes couvrent des conflits dans le monde au péril de leurs vies. À l’occasion du colloque...

Fermer