08
Nov
2014

Tandis que les Etats-Unis et la Chine sont passés à l'action, la Belgique stagne en matière de réchauffement climatique.

Tandis que les Etats-Unis et la Chine sont passés à l'action, la Belgique stagne en matière de réchauffement climatique.

08 Nov
2014

Réduire l’emprunte écologique : un défi politique et citoyen

« L’activité humaine est la cause principale du réchauffement climatique ». C’est ce qu’affirme le dernier rapport du GIEC (groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat). Les scientifiques tirent la sonnette d’alarme: les gaz à effet de serre pourraient entrainer des changements majeurs tant en termes de température, du niveau des mers et de la fonte des glaces. Les conséquences de ces catastrophes seraient la disparition d’espèces animales et végétales mais aussi la submersion de terres comme les Maldives et même la Flandre à plus long terme.

Les deux premiers pollueurs de la planète, la Chine et les États-Unis, sont parvenus à un accord le 12 novembre pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. La Chine promet un effort d’ici 2030, sans le chiffrer clairement. Les États-Unis espèrent réduire leurs émissions de 26 à 28% en 2025 (par rapport à 2005). L’Union Européenne, quant à elle, a pris des mesures plus drastiques en octobre dernier. Elle compte diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2030 (par rapport à 1990).

En 2009, la communauté internationale s’était fixé l’objectif de ne pas dépasser un réchauffement de plus de 2°C d’ici la fin du siècle. Mais selon le GIEC, les engagements pris par les Etats ne suffisent pas pour atteindre ce but. Pour renverser la balance, il faudrait que tous les Etats s’engagent à diminuer leur empreinte écologique, les pays industrialisés comme les pays en voie de développement. Ces derniers doivent être aidés financièrement par les Etats les plus riches pour développer une économie sans empreinte carbone.

Mais quelle est l’implication de la Belgique ? Historiquement, notre pays a une certaine responsabilité face au réchauffement climatique. En effet, nous avons fait partie des premiers à vivre la révolution industrielle en Europe, ce qui indique que nous avons commencé à émettre des gaz polluants bien avant les autres. Aujourd’hui, la politique belge en matière de climat est assez complexe car les compétences sont réparties entre les Régions et le fédéral. Au niveau fédéral, les Ecolo s’inquiètent. Ils estiment que la place laissée à la protection de l’environnement dans le nouveau gouvernement est minime.

La rédaction du Bruxelles Bondy Blog a été sur le terrain pour découvrir ce qui peut être fait pour réduire l’empreinte écologique du pays et observer la situation politique concernant le climat depuis la constitution du gouvernement fédéral.


Reportage réalisé avec la collaboration de Pablo Crutzen, Mathieu Neuprez et Nora Römer.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Chat arrive chez nous

Un mélange d’animaux heureux et de nourriture saine, des clients détendus et entourés de félins venus du refuge « la maison...

Fermer