"/>
Festival Anima film d'ouverture
24
Fév
2017

En plus de la projection des films, Anima proposera également des ateliers pour enfants et des concerts.

"Louise en hiver" ouvrira le festival ce vendredi soir. © Gebeka Films

En plus de la projection des films, Anima proposera également des ateliers pour enfants et des concerts.

24 Fév
2017

10 jours de films d’animation au festival Anima

Il y avait 1600 créations au départ, il a fallu faire un choix pour remplir la grille des programmes du Festival international du film d’animation de Bruxelles Anima. Pour cette 36e édition, l’événement a élu domicile à Flagey du 24 février au 5 mars. 10 jours, pour près de 160 productions engagées dans 10 catégories en et hors compétition. De quoi ravir les amateurs, petits ou grands.

Doris Cleven, directrice et programmatrice d’Anima est venue faire la promotion du festival, hier, sur les ondes de notre radio partenaire, LNFM. Elle revient sur cette édition 2017 et sur les spécificités qui ont fait le succès du festival depuis 36 ans. L’occasion également de s’attarder sur ses coups de coeur de la programmation de cette année. Parmi ceux-ci, “Louise en hiver” de Jean-François Laguionie qui sera projeté lors de la soirée d’ouverture, ou encore “25 April“, une sorte de documentaire d’animation.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Kelly a passé un an en Australie.
Partir après sa rhéto, sans un sou : est-ce possible ?

La fin du secondaire représente un moment charnière pour les jeunes. Ils doivent alors choisir s’ils veulent travailler ou étudier,...

Fermer