"/>
Bateau Bus - Canal de Bruxelles
22
Mai
2016

La zone du canal de Bruxelles se développe de plus en plus. Les bateaux bus de la capitale tirent aussi profit de cette opportunité.

Un nouveau moyen de transport en commun commence à prendre sa place dans le quartier du canal

La zone du canal de Bruxelles se développe de plus en plus. Les bateaux bus de la capitale tirent aussi profit de cette opportunité.

22 Mai
2016

À la découverte du Waterbus

Vous n’en avez sûrement jamais entendu parler, mais vous l’avez peut-être déjà vu sans savoir de quoi il s’agissait. Sur le canal de Bruxelles, entre Vilvorde et Bruxelles-Sainctelette, la seule compagnie de bateaux bus de la capitale fait des allers-retours. L’occasion de découvrir la ville sous un nouvel angle, celui de l’eau.

Le Waterbus a repris du service le 1er mai et se baladera sur nos eaux jusqu’en octobre. À son bord, les membres de l’équipage arpentent le canal entre 9 h et 18 h, quatre jours par semaine. Un jour de plus que la saison précédente, une évolution que les créateurs du projet comptent voir se répéter l’année prochaine. Le bateau marque six arrêts qui sont connectés aux transports en commun et les vélos sont les bienvenus à bord.

  • Bateau Bus, Canal de Bruxelles
    Les eaux du canal ne sont pas trop fréquentées. Ce sont surtout des péniches marchandes qui les naviguent
  • Bateau Bus, Canal de Bruxelles
    L'équipage de l'Ark est composé de 4 personnes : le capitaine, sa femme (qui s'occupe entre autre d'amarrer et de désamarrer le bateau), un guide, et une personne au bar.
  • Canal de Bruxelles - Sainctelette
    Quelques péniches vivent à quai sur le canal de Bruxelles
  • Canal de Bruxelles
    L'organisation Brussels by water compte sur le développement de la zone du canal, pour booster leur nouveau moyen de transport
  • Guide du bateau bus
    Hugo Chevrolet est guide sur un des bateaux bus. Il travaille surtout durant le mois de mai.
  • Canal de Bruxelles
    Le Waterbus pense à ajouter quelques arrêts supplémentaires, notamment près du musée Mima.
  • Bateau Bus - Canal de Bruxelles
    Aux alentours de Sainctelette, les rives du canal sont déjà très développées : nouveaux bâtiments d'entreprises, petits cafés accueillants, immenses peintures murales... Tout donne envie de s'arrêter là un instant.
  • Bateau Bus - Canal de Bruxelles
    Sainctelette est le dernier arrêt disponible en venant de Vilvoorde. C'est également le quai le plus utilisé dans la zone Bruxelles. On peut le trouver aux abords de Tour et Taxis.
  • Bateau Bus - Canal de Bruxelles
    Voilà maintenant trois ans que les Waterbus arpentent le canal durant la moitié de l'année.
  • Bateau Bus - Canal de Bruxelles
    À bord du bateau bus "De Ark"

Suite au Plan Canal (pas celui de Jan Jambon, mais celui qui vise a aménager le canal) et à la naissance de nombreux projets immobiliers en bordure d’eau (voir ci-dessous), l’idée d’un bateau bus a peu à peu éclos au sein de la société Brussels by Water. Cette société, gérante des bateaux bus, s’occupait avant ce projet principalement du tourisme fluvial. Comme l’explique David Kuborn, un des responsables du projet : « On s’est rendu compte que les routes autour du canal étaient hyper bloquées. Alors on a lancé en 2008 les premières idées d’un bateau bus. On a avancé comme ça progressivement puis, il y a trois ans, l’idée s’est précisée quand on a vu tous les projets qui étaient en train de naitre en bordure de canal. »

Un avenir assuré pour le Waterbus

Le but de Brussels by water est aussi d’en tirer le plus d’avantages possible. C’est grâce à un développement de la zone tout entière que le Waterbus va pouvoir réellement prendre sa place en tant que moyen de transport en commun aux côtés de De Lijn, TEC ou la STIB. David Kuborn le dit lui-même : même par rapport aux grosses évolutions qui ont eu lieu ces dix dernières années, « les changements qui vont arriver vont être incroyables ». Selon lui, le Waterbus a de l’avenir : « Ça deviendra un pôle incroyable en bordure du canal et donc on est sûr qu’on aura du trafic très régulier entre Sainctelette, le Docks Shopping Center et Vilvorde. Le Waterbus sera plus intéressant que toute une série d’autres transports et certainement plus intéressant que la voiture. »

À l’heure actuelle, Brussels by Water génère des revenus grâce au tourisme mais espère avancer dans un projet de mobilité mixte pour ne pas cibler qu’un seul public. « Cette ligne peut être intéressante pour les personnes qui habitent Vilvorde ou les alentours et viennent travailler à Bruxelles. Les waterbus naviguent à du 12 km/h, mais notre idée serait d’avoir des bateaux plus rapides pour 2020. Car à l’heure actuelle, les gens n’y gagnent pas encore niveau durée de trajet même si une ligne de bus dans le trafic ne va pas plus vite. » La fréquence n’est pas encore suffisante non plus, « il faudrait des bateaux à 6 h 30, 7 h, 7 h 30 et 8 h » pour permettre aux navetteurs un horaire adapté à leurs heures de travail.

Sur les plus courtes distances (Sainctelette, Docks Shopping Center et Vilvorde), le bateau pourrait être plus rapide que la voiture et il offre l’avantage de ne pas obliger l’usager à payer de parking. « Dans ce cas-ci, même avec une vitesse faible ça sera plus intéressant que les autres moyens de transport. » Le Waterbus pourrait en outre séduire en raison de son prix démocratique : entre deux et trois euros selon que le trajet s’étend sur une ou deux zones. Petit bonus, les paysages le long du canal sont comme un nouveau Bruxelles que l’on découvre.

Les rives du canal en plein développement

La reconversion des rives du canal dure depuis maintenant un certain temps, confie Hugo, guide sur le bateau « De Ark » qui sert de Waterbus entre Vilvoorde et Sainctelette. Le site Tour & Taxis a déjà réaffecté ses entrepôts depuis un bon nombre d’années et le nouveau site de Bruxelles-Environnement y est implanté depuis l’année dernière. De son côté, la nouvelle tour UP-site (tour résidentielle la plus haute de Belgique) et ses terrasses ont accueilli leurs premiers occupants en 2014. Et bientôt, le Docks Shopping Center ouvrira ses portes, fin de cette année. D’autres projets de logements vont également voir le jour comme Canal68 et le quartier durable de Tivoli dans le but d’accueillir de nouveaux habitants et redonner une belle image à ce quartier longtemps sous-estimé.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Un marché bio de vente directe entre producteurs et consommateurs à Bruxelles
OGM, antibiotiques, hormones : comprendre le TTIP à partir du commerce de la viande

Le TTIP est un partenariat transatlantique de commerce et d’investissement négocié par l’Union européenne avec les Etats-Unis. Son but ? Ouvrir...

Fermer