"/>
L’un des responsables des Atelier du rue de Voot conseille des clients
09
Jan
2018

Depuis 1 mois, la commune de Woluwe-Saint-Lambert met à disposition des vélos électriques pour ses habitants.

Depuis 1 mois, la commune de Woluwe-Saint-Lambert met à disposition des vélos électriques pour ses habitants.

09 Jan
2018

Ça roule pour Woluwe-Saint-Lambert !

L’achat d’un vélo à assistance électrique (VAE) est un investissement. Pour pousser ses habitants à sauter le pas, la commune de Woluwe-Saint-Lambert offre à la population la possibilité de tester pendant une semaine un vélo électrique.

Les Ateliers de la rue de Voot, partenaire de la commune dans ce projet, organisent plusieurs ateliers axés sur le vélo électrique. On y apprend le fonctionnement, mais aussi à choisir le vélo le plus adapté parmi les différents modèles disponibles. L’idée est ici de sensibiliser les habitants à l’utilisation du vélo électrique et de les orienter dans leur choix.

Un homme part des Ateliers rue de Voot à vélo.

Un homme part des Ateliers rue de Voot à vélo.

Cette initiative part d’un constat général : la population cycliste et surtout, la vente de vélos électriques augmente considérablement à Bruxelles. Les constructeurs n’arrivent plus à suivre la demande. Le VAE permet à ceux qui veulent faire moins d’efforts ou qui n’en sont pas capables, de changer leur mode de déplacement.

Selon le bourgmestre Olivier Maingain (DéFI), plus de 100 personnes se sont montrées intéressées par le projet en seulement une dizaine de jours. La période de test prévue devrait arriver à motiver une plus grande partie de la population à s’acheter un vélo électrique pour les prochaines années.

Pas seulement pour les personnes âgées

Au début le public intéressé par les vélos à assistance électrique était assez âgé, mais le secteur s’est élargit et s’est ouvert à d’autres profils, y compris aux jeunes travailleurs. Béatrice est une quinquagénaire ayant décidé de se lancer dans le projet. « J’ai un problème avec le vélo (classique) du coup j’ai voulu essayer l’électrique. L’avantage, c’est que le vélo électrique remplace idéalement la voiture dans les petits trajets. »

Philippe Jaquemyns (DéFI), échevin de la mobilité à Woluwe-Saint-Lambert, explique : « Nous arrivons dans un système de multi-modalités dans les modes de déplacement. Le vélo devient un intermédiaire entre les transports en commun et les petits déplacements près de chez-soi ».

Par rapport à d’autres villes, Bruxelles est en retard sur le deux roues.

Pour François, marié et trois enfants, la semaine de test est arrivée à son terme : il est l’heure de rendre son vélo. C’est via les affiches, les annonces à la radio et les articles dans les journaux qu’il en a pris connaissance. Il est ravi et espère que sa femme le suivra dans l’aventure. Le seul problème selon lui est la sécurité à vélo. Les Ateliers de la rue Voot fournissent au locataire un casque et un cadenas, mais pour François, ce n’est pas suffisant : « L’idéal serait d’avoir plus de dispositifs pour les vélos, des pistes cyclables adaptées par exemple ».

C’est aussi ce que Dimitri, vendeur du magasin de vélo Seaspeed, nous confie : « Il n’y a pas assez de site propre séparé par des plots, comme à Barcelone. Ça reste dangereux avec cette cohabitation de vélo/voitures. Il faudrait que les pouvoirs publics mettent en place des choses pour que les gens aient envie de prendre leur vélo. Il y a eu des progrès, mais ce n’est pas encore fulgurant. Par rapport à d’autres villes, Bruxelles est en retard sur le deux roues » .

La commune est déjà traversée par plusieurs itinéraires cyclables régionaux fixes. L’objectif serait d’octroyer une place juste dans la circulation pour chaque mode de déplacement, que ce soit par la création de pistes cyclables sécurisées et distinctes des routes, ou en voiries si ce n’est pas possible. La commune prévoit également un système d’impasses débouchantes, c’est-à-dire un système où la fin d’une rue “cul-de-sac” se termine par un petit chemin accessible aux piétons et aux cyclistes et permet de rejoindre une autre rue. « Tout ces petits dispositifs mis bout à bout font que la commune donne une place importante à la mobilité alternative » ajoute Philippe Jaquemyns.

“Les gens en ont marre des embouteillages. S’il n’y en avait pas, les gens garderaient leur voiture parce que c’est plus confortable.”

 

Infographie : 5 chiffres sur les vélos électriques

Infographie : 5 chiffres sur les vélos électriques

 

Plus pratique qu’écologique ?

Même s’il est évidemment plus respectueux de l’environnement que la voiture, la raison principale pour passer au vélo électrique semble surtout être d’ordre pratique. « Les gens en ont marre des embouteillages. S’il n’y en avait pas, ils garderaient leur voiture parce que c’est plus confortable. En plus avec un temps changeant comme ici, le vélo en démotive plus d’un » affirme Dimitri.

Dans plusieurs communes belges, il est possible de percevoir une prime à l’achat d’un vélo à assistance électrique. Dans la région de Bruxelles-Capitale, si un citoyen décide de radier sa plaque de voiture, il peut recevoir jusqu’à 505 € de prime. Une aide non-négligeable sachant que les prix pour un VEA varient entre 1000 et 2500 €.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Auderghem, « Japantown » bruxellois

Métro, arrêt Beaulieu. A la sortie de la station, un bâtiment attire l’œil. Plutôt bien protégé, entouré d’un grillage. La...

Fermer