"/>
20
Mai
2017

Pourtant en grande forme, Karim Benzema a été écarté, à nouveau, de l'équipe de France. Reverra-t-on un jour l'attaquant sous le maillot bleu ?

L'équipe de France semble tourner le dos à Karim Benzema (Photo : Xavier Naltchayan, via Flickr)

Pourtant en grande forme, Karim Benzema a été écarté, à nouveau, de l'équipe de France. Reverra-t-on un jour l'attaquant sous le maillot bleu ?

20 Mai
2017

Karim Benzema, une absence injustifiable ?

« Je suis là pour constituer un groupe et le collectif est au-dessus de tout. Je prends toujours des décisions pour le bien de l’équipe de France. Je prends le temps de réfléchir avant chaque liste et j’assume mes choix. Je discute toujours avant l’annonce de la liste avec mon staff technique. J’ai toujours agi comme ça, je ne changerai rien. » Les mots sont lâchés par le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps. Interrogé sur la sortie médiatique de Karim Benzema dans le journal L’Equipe, réclamant à nouveau des explications sur le choix du sélectionneur de ne plus faire appel à lui, « la Desch » n’a pas fait dans la demi-mesure.

La dernière convocation de l’attaquant remonte désormais au 8 octobre 2015, lors d’une large victoire sur l’Arménie (4-0), où Benzema avait scoré deux fois en deux minutes en fin de rencontre. Depuis, presque deux années se sont écoulées. Alors, la carrière de l’attaquant du Real Madrid en équipe de France est-elle terminée ? Face à la cinglante réponse du sélectionneur, il est temps de se poser les bonnes questions.

Des statistiques hors norme

Pour commencer, quiconque suit un minimum le football, ne pourrait nier qu’intrinsèquement Karim Benzema est aujourd’hui à son poste, le meilleur attaquant français. Et ses statistiques le prouvent chaque saison. Titulaire sur le front de l’attaque du Real Madrid pour la huitième année consécutive, « Benz’ » pèse déjà plus de 115 buts sous les couleurs merengues.

En scorant face à Naples en Ligue des Champions, en février dernier, l’ancien Lyonnais est également devenu le meilleur buteur français de l’histoire dans cette prestigieuse épreuve (51 buts). Actuellement, personne ne fait donc mieux en France. Ses performances le montrent, Karim Benzema mérite sa place en équipe de France.

L’avenir chez les Bleus de l’avant-centre semble pourtant s’assombrir et son implication dans une affaire de chantage à la sextape concernant son coéquipier international, Mathieu Valbuena, n’y est pas étranger. Malgré tout, le président de la FFF (Fédération française de football) assurait en octobre dernier que « Benzema est sélectionnable ». Trois mois plus tard, le sélectionneur français lui emboitait le pas en réitérant des propos identiques. Mais à ce jour, Karim Benzema semble encore attendre son heure. Pendant combien de temps ?

Du racisme, quel racisme ?

Face à ce choix discutable, nombreux sont ceux à cataloguer Didier Deschamps comme raciste. Il semble ici utile de rappeler que parmi les 23 joueurs sélectionnés pour affronter le Luxembourg puis l’Espagne fin mars, l’ancien entraîneur de l’Olympique Marseille a fait appel à pas moins de treize éléments aux origines africaines ou asiatiques. Vous avez dit raciste ? Mais là est encore un autre débat.

Didier Deschamps ne semble tout simplement plus compter sur le meilleur buteur en activité des Bleus (27 buts). Face au talent incontesté et incontestable de l’attaquant madrilène, le sélectionneur privilégie Olivier Giroud (pourtant plusieurs fois assis sur le banc de touche cette saison à Arsenal), Kevin Gameiro, arrivé à l’Atletico Madrid l’été dernier, ou encore le nouveau prodige du football français Kylian Mbappé. L’idée ici n’est évidemment pas de remettre en question le talent de ce trio offensif.

« Ce n’est pas le moment »

Lors du premier rassemblement des Bleus en août dernier, depuis la finale perdue au Championnat d’Europe face au Portugal, le sélectionneur avait lâché devant un parterre de journalistes : « Je pense que ce n’est pas le moment pour qu’il revienne en équipe de France. » Mais alors, c’est quand le moment Didier ? La réponse semble évidente : si Benzema n’est pas sélectionné actuellement, il ne le sera sans doute plus.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

One Response to “Karim Benzema, une absence injustifiable ?”

  1. a.akchar@gmail.com' Abdelkader Akchar dit :

    Du racisme, quel racisme ?Question bête réponse bête à votre avis cela saute aux yeux à part pour les aveugles ou les hypocrites

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
TEST. Est-il facile de garder son indépendance en tant que journaliste ?

Si l’on en croit le code de déontologie journalistique, le journaliste se doit de garder son indépendance, et ce dans...

Fermer