21
Nov
2017

CRITIQUE. Le dernier documentaire de Dieudo Hamadi livre le portrait d’une femme courageuse, au secours des victimes de violence en RDC.

CRITIQUE. Le dernier documentaire de Dieudo Hamadi livre le portrait d’une femme courageuse, au secours des victimes de violence en RDC.

21 Nov
2017

Maman Colonelle, la policière de l’espoir en République Démocratique du Congo

« Si on se met ensemble, qu’on se parle, qu’on échange, chacune peut commencer à avancer. » Ces mots, adressés aux femmes, sont prononcés avec espoir et ténacité par Honorine Munyole, qui se bat tous les jours pour que justice soit faite en République Démocratique du Congo. À travers le portrait de Maman Colonelle, le réalisateur Dieudo Hamadi pointe du doigt deux problèmes sociétaux encore très présents dans le pays : les victimes oubliées de viols et les enfants maltraités, accusés de sorcellerie.

Honorine, un espoir pour les Congolaises

Chargée de la protection des enfants et de la lutte contre les violences sexuelles envers les femmes, la Colonelle Honorine est une véritable star à Bukavu, une ville de l’Est du Congo où le viol est utilisé comme arme de guerre. Après quinze ans de travail dans cette région, Maman Colonelle est mutée à Kisangani dans le centre du pays. Elle se trouvera face à de nouveaux enjeux et tentera de s’occuper d’enfants maltraités et de femmes veuves, encore traumatisées par les évènements de la guerre des six jours, survenue quinze ans plus tôt.

Un combat courageux

C’est un portrait réussi que livre Dieudo Hamadi. Le combat d’Honorine, l’héroïne du film, est touchant mais aussi alarmant. Sa force et son courage impressionnent. L’indifférence des gens face aux victimes et la puissance des croyances populaires pour justifier la violence faite aux enfants, évoquent un sentiment d’injustice et de compassion chez le spectateur.

Honorine est prête à tout pour sauver ces enfants. Quand elle découvre un petit garçon, le corps rempli de cicatrices, Maman Colonelle n’hésite pas à le prendre directement sous son aile. Elle saute dans la première voiture pour rendre justice à l’enfant et trouver qui lui a fait ça. Sur place, elle questionne et profère des menaces sous le regard passif des villageois. « Tu payeras ça cher, même devant Dieu », lance Maman Colonelle à la belle-mère qui accuse l’enfant de sorcellerie.

Simplicité technique

Maman Colonelle fait partie de ces documentaires dont on oublie l’esthétique au profit du contenu. Comme dans ses précédents films, Examen d’Etat et Atalaku, Dieudo Hamadi a recours à un dispositif de tournage simple. Le documentariste a choisi de suivre Honorine caméra à l’épaule. Aucune interview face caméra n’est réalisée.

Pendant plus d’une heure, le spectateur s’immisce dans le quotidien chaotique de la Colonelle, entre découverte d’une secte qui prétend « exorciser » les « enfants sorciers » et la concurrence qui persiste entre les personnes handicapées et les femmes violées pour se faire aider par Maman Colonelle.

Le film a remporté le Prix spécial du jury de la compétition officielle des longs-métrages du Festival international du film francophone de Namur 2017.

Marie-Claire Ide

Le documentaire Maman Colonelle est consultable sur RTBF Auvio jusqu’au 23 novembre 2017 inclus.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Façade extérieur
Le Styx de retour à la vie !

Il est 19h, le soir d'Halloween. Le "plus petit cinéma d'Europe" ré-ouvre ses portes après trois ans de fermeture. Nouveau...

Fermer