"/>
12
Mai
2015

Portrait d’un groupe de rock aux sonorités atypiques à découvrir à l'IHECS dans le cadre de la #Nuitdesmédias

d

Portrait d’un groupe de rock aux sonorités atypiques à découvrir à l'IHECS dans le cadre de la #Nuitdesmédias

12 Mai
2015

Rince-Doigt : trempés jusqu’aux os dans le math-rock

« Plus c’est surprenant, plus c’est kiffant ». Pour Valentin, bassiste de Rince-Doigt, l’important c’est avant tout de prendre du plaisir tout en repoussant les limites de la démarche créative. Au-delà de son nom, c’est tout l’univers musical que s’est construit le trio qui risque de surprendre ceux qui iront les découvrir mercredi soir à la K-Fet. Une basse, une guitare et une batterie ; ces trois amis ont décidé de se contenter de ces outils-là pour construire des morceaux purement instrumentaux, dans un style qu’eux-mêmes qualifient de math-rock. Un genre musical qui passe encore sous les radars du grand public et qui reste complexe à définir. Plus qu’une sonorité particulière, c’est plutôt une certaine manière d’envisager la musique rock et d’appréhender la construction des morceaux qui caractérise le style.

« C’est surtout faire de la musique pour l’amour de la musique, et essayer de construire des mélodies atypiques ou des rythmiques qui sortent de l’ordinaire. C’est un style qui veut se casser un peu la tête», explique Pablo, guitariste du groupe. S’il admet que le genre porte un peu une étiquette de « musique d’initiés » (dûe en grande partie au fait que le math-rock ne jouit pas d’une grande diffusion dans les circuits traditionnels), les chansons de Rince-Doigt contiennent une énergie hautement contagieuse et qui s’adresse à tous ceux qui s’intéressent un minimum à la complexité des processus de composition en général.

Rendez-vous en terrain connu

Ça fait moins d’un an que le groupe s’est produit pour la première fois en live. C’était dans le salon de l’appartement où vivent ensemble Pablo et Valentin. Depuis, les garçons de Rince-Doigt comptent déjà plus d’une dizaine de concerts à leur actif. Mais ce qui compte plus que le nombre de concerts joués, c’est surtout d’avoir eu l’occasion de se produire en première partie de groupes qu’ils admirent et qui ont inspiré leur propre musique, comme les Suisses de Peter Kernel ou les Anglais de Polymath.

Pour Pablo, le fait qu’il n’y ait actuellement pas beaucoup de groupes de math-rock basés sur Bruxelles les met dans la position de groupe d’ouverture idéal pour les organisateurs de concerts indépendants : « la scène est tellement petite qu’on a vite fait de connaitre les gens », ajoute-t-il.

Les trois amis sont actuellement en train d’enregistrer leur premier EP 5 titres, à l’Attic Studio. Ils espèrent que ce premier objet musical concret leur servira un peu de vitrine, même s’ils n’entendent pas changer leur manière de concevoir le groupe et la musique pour autant : sans faire de compromis et en gardant la recherche de plaisir en ligne de mire.

Rince-Doigt se produira sur la scène ASCEP de la Nuit des Médias ce Mercredi aux alentours de 17 h.

Retrouvez tous les articles du Bruxelles Bondy Blog sur la Nuit des médias

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Bruxelles en arts

Le mois de mai est aussi celui des arts. Depuis 20 ans, le Kunstenfestivaldesarts ouvre le printemps en s'installant à...

Fermer