"/>
brochure solidarcité
24
Oct
2015

Le service citoyen n’existe pas en Belgique mais plusieurs organisations plaident pour sa mise en place.

Plusieurs associations belges proposent de vivre l'expérience du service citoyen.

Le service citoyen n’existe pas en Belgique mais plusieurs organisations plaident pour sa mise en place.

24 Oct
2015

Vers un service citoyen belge ?

D’après une enquête de la fondation roi Baudouin, en Belgique, 1,166 millions personnes font du volontariat. Sur ce nombre, 12,5% sont des jeunes entre 15 et 25 ans. S’il n’existe pas de service citoyen en tant que tel dans notre pays, contrairement à d’autres pays européens, de nombreuses organisations proposent cette expérience aux jeunes entre 16 et 25 ans.

Les possibilités de volontariat en Belgique

La Plateforme pour le service citoyen et Solidarcité sont deux organisations qui travaillent ensemble pour permettre aux 16-25 ans de s’investir dans différents projets de volontariat. Pendant six ou neuf mois, les jeunes travaillent avec des associations ou sont mis en groupes et participent à des activités aussi différentes que des chantiers, des potagers urbains, l’animation pour enfants ou pour handicapés, la distribution d’affiches, etc. Au cours de l’année, les jeunes ont même la possibilité de proposer leur propre projet. Ces organisations ont un nombre de places limité. Souvent, la demande excède l’offre.

Une expérience enrichissante

Brunette, Marie et Sébastien sont tous trois des jeunes qui ont fait ou sont en train de faire du volontariat avec la Plateforme pour le service citoyen. Tous trois expliquent que cette expérience leur a permis d’ouvrir leurs horizons et d’enrichir leur expérience de travail. Marie affirme : « Cela m’a permis de cibler ma recherche d’emploi. »

Tous les trois sont également unanimes : tout le monde devrait savoir que le service citoyen est une possibilité. Une telle expérience permet d’occuper des jeunes qui ont arrêté leurs études, sont au chômage et ne sont pas sûr de ce qu’ils veulent faire. « On touche 10 euros d’indemnisation par jour, ça nous permet de vivre en plus des allocations chômages. »

Plaidoyer pour un service citoyen

En mars 2015, Solidarcité et la Plateforme service citoyen ont signé, sous forme d’une carte blanche, un plaidoyer en faveur d’un service citoyen belge. François Ronveau, directeur de la Plateforme pour le service citoyen, explique que leur objectif est d’obtenir un statut légal différent de celui de volontaire qui existe déjà dans la loi belge et qui serait spécifique au service citoyen. « En Belgique, on peine à avoir un grand projet mobilisateur pour les jeunes comme en France, en Italie, en Allemagne ou au Luxembourg, puisque ce sont là des dizaines de milliers de jeunes qui sont mobilisés, par pays, chaque année, dans le cadre de ce service civique », explique-t-il.

Et au niveau politique ?

La carte blanche publiée en mars dernier a eu un impact certain. Plusieurs personnalités du monde politique belge ont apporté leur soutien, dont Louis Michel, Wouter Beke et Laurette Onkelinx. Un colloque a ensuite eu lieu, en septembre, au parlement fédéral à ce sujet. François Ronveau résume ce qui s’y est dit : « La question n’est plus “faut-il un service citoyen en Belgique ?” Ça tout le monde est d’accord, mais comment le mettre en œuvre entre les différentes entités fédérées et le fédéral ? » La Plateforme pour le service citoyen s’est engagée dans un processus de concertation avec des acteurs politiques des différents niveaux de pouvoir, qui devrait donner des résultats à moyen terme.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
forest jeunes bruxitizen theatre krump
Les jeunes Bruxellois s’expriment à travers les arts durant le festival BruXitizen

Six jeunes se retrouvent dans les rues de Forest, ils traînent, passent des moments ensemble. Deux policiers débarquent pour les...

Fermer