"/>
Dj qui mixe à une soirée. photo: Jacques Vermeer
20
Déc
2016

La Belgique, avec son vivier d’artistes innovants, s'impose de plus en plus sur la scène internationale électro.

Artiste électronique mixant lors d'une soirée: photo Jacques Vermeer

La Belgique, avec son vivier d’artistes innovants, s'impose de plus en plus sur la scène internationale électro.

20 Déc
2016

VIDÉO. Warm up pour la scène électronique belge

Conçu à partir de générateurs de signaux et de sons synthétiques, l’électro a la cote. Victime d’une mauvaise image dans l’opinion publique, ce genre musical connaît un nouveau souffle ces dernières années. La Belgique est d’ailleurs mondialement célèbre pour son festival électronique Tomorrowland, qui contribue au développement d’une scène très riche et diversifiée.

Mais la musique électro de notre plat pays ne date pas d’hier. Fin des années 80, la Belgique était estimée internationalement pour sa New Beat et ses méga dancings qui ont rythmé les nuits de Gand à Bruxelles. Pourtant, ce genre musical ne s’arrête pas aux discothèques : conférences, workshops, représentions visuels sont autant d’éléments appartenant à cet univers numérique. À l’occasion du “Brussels Electronic Marathon“, nous avons parcouru le festival pour découvrir les différentes facettes de cet univers.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
facteur avec son caddie
Les rues de Bruxelles au rythme du courrier

Quand Sebastian passe le porche du centre postal d'Evere, il est 5h30. Ce quadragénaire à la barbe touffue s’installe à...

Fermer