"/>
Une chercheuse regarde au microscope
04
Fév
2016

78 000 cancers en Belgique en 2025 : c'est un nombre inquiétant, mais qui n'est pourtant pas près de diminuer.

L'imagerie biomédicale est en constant perfectionnement - Flickr (CC BY-NC-SA 2.0)

78 000 cancers en Belgique en 2025 : c'est un nombre inquiétant, mais qui n'est pourtant pas près de diminuer.

04 Fév
2016

12 000 cancers de plus en Belgique en 2025

Ce jeudi, c’est la journée mondiale de lutte contre le cancer, une lutte infinie qui s’intensifie ces dernières années. Ce début d’année aura d’ailleurs été particulièrement meurtrier dans le monde people. Michel Delpech, David Bowie ou encore Alan Rickman : tous issus du domaine artistique, tous âgés de 69 ans, mais surtout tous morts du cancer.

Cette maladie grave touche principalement les personnes âgées, puisqu’au moment du diagnostic, 66% des femmes et 77% des hommes sont âgés de 60 ans. Le Registre du cancer estime que, d’ici à 2025, 12 000 nouveaux diagnostics seront posés, ce qui donnera un total de 78 000 cancers en Belgique.

« En Belgique, le taux de cancers est en constante augmentation et ce n’est pas près de s’arrêter », déclare le docteur Vandersteech, chercheur à la Fondation belge contre le cancer. Environ un homme sur trois et une femme sur quatre seront atteints par la maladie avant leur 75e anniversaire. Toutefois, en 2025, nous atteindrons le stade où le risque de développer un cancer sera presque aussi élevé pour les femmes que pour les hommes.

 Tabac, alcool : un mode de vie en partie responsable

« Il y a plusieurs facteurs qui expliquent cette augmentation constante », explique le docteur Vandersteech. « L’accroissement de la population belge, le vieillissement de celle-ci et tout ce qui est lié au mode de vie, c’est-à-dire le tabagisme, l’obésité, l’alcool ou encore la sédentarité ».

Les trois cancers les plus fréquents sont, dans l’ordre, et hommes et femmes confondus, le cancer du sein, de la prostate et le cancer du poumon. « Le point d’attention principal de la Belgique, c’est l’éparpillement des soins et donc des patients. C’est ce qui donne à notre pays une longueur de retard sur notre voisin français notamment », admet le chercheur de la fondation contre le cancer.

Graphique cancer

Une évolution considérable depuis 30 ans

Entre 1980 et 2010, le nombre de nouveaux cas de cancers a fortement augmenté avec + 107,6 % chez l’homme et +111,4 % chez la femme, a indiqué la fondation contre le cancer dans son rapport 2010, le dernier publié par l’organisation. Durant cette période, le nombre de décès a également augmenté, + 11% chez l’homme et +20,3 % chez la femme.

« Les taux de mortalité sont toujours plus élevés chez les hommes que chez les femmes, bien qu’ils diminuent plus rapidement chez les hommes », explique le docteur Vandersteech. Cette baisse est essentiellement liée à la diminution de la consommation d’alcool et de tabac chez les hommes.

Un élan d’espoir grâce aux nouvelles techniques

La révolution technologique est en marche et elle touche à tous les domaines, mais plus particulièrement au domaine médical. Très longtemps, les seuls traitements disponibles ont été la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie. Cependant, depuis quelques années, des innovations prometteuses sont apparues, parmi lesquelles les nano-médicaments, des capsules de taille nanométrique (milliardième de mètre) et capables d’amener une molécule active à l’endroit précis où elle sera utile, en épargnant les autres parties du corps.

« Ces capsules permettent d’éviter les nombreux effets secondaires désagréables inhérents à la chimiothérapie classique » explique le Pr Patrick Couvreur, un biopharmacien pionnier dans la mise au point de ces minuscules comprimés. « L’autre avantage, c’est d’éviter les phénomènes de résistance aux traitements », ajoute le professeur.

Il termine en disant « à l’avenir, ces nouvelles techniques vont continuer de prendre une place de plus en plus importante et vont contribuer à soigner toujours plus de malades, dans les meilleures conditions possibles ». Les chances de survie après un diagnostic de cancer ont augmenté ces dernières années. En comparant les périodes de 1999-2003 et de 2009-2013, la survie a augmenté de 5% pour les hommes, et de 3% chez les femmes.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Virus Zika : “Il ne faut pas céder à la panique”

L’inquiétude grandit face à l’expansion du virus Zika. « Le niveau d’alerte est extrêmement élevé », a déclaré la directrice...

Fermer