"/>
container de nourriture en vrac
13
Mar
2016

Acheter en vrac, un choix citoyen et responsable pour réduire sa production de déchets.

La mode de la vente de produits en vrac se répand de plus en plus. Sgrace : (CC BY-NC 2.0)

Acheter en vrac, un choix citoyen et responsable pour réduire sa production de déchets.

13 Mar
2016

À Bruxelles, les magasins sans emballage ont la cote

En Belgique, le gaspillage alimentaire s’élève chaque année à 3,6 millions de tonnes, selon les chiffres du Centre permanent pour la citoyenneté et la participation. Toute la nourriture non consommée participe au rejet de CO2 dans l’atmosphère. La Région bruxelloise s’est engagée à réduire le gaspillage de 30% d’ici 2020.

Pas d’emballage

Au niveau individuel, une initiative au quotidien peut aider à la réduction du gaspillage alimentaire : l’achat en vrac. Le principe est simple : la nourriture est vendue sans emballage et le client décide de la quantité qu’il achète. Il est invité à amener ses propres bocaux. En réalité, ce mode de consommation n’a rien de nouveau. C’est de cette façon que sont souvent vendus les légumes dans les grandes surfaces, mais c’est évidement aussi comme ça que fonctionne les marchés.

Un prix équivalent

Cependant, certains magasins bio vont plus loin dans la gamme de produits vendus en vrac. Les céréales, les fruits secs, les grains de café et l’huile d’olive peuvent être achetés de cette manière dans certains magasins bruxellois, dont le Naturel Corner et le Marché des Tanneurs. Dans ce dernier, seule la viande est encore vendue avec un emballage. Beaucoup d’entre nous pensent encore qu’acheter bio équivaut à un budget élevé. Cependant, acheter en vrac, même de la nourriture biologique, ne coûte en réalité pas plus cher étant donné que le prix de l’emballage est supprimé.

Réduire la pollution

La disparition des emballages, c’est également ce qui pousserait chacun d’entre nous, conscient de l’impact de leur consommation sur l’environnement, à passer au vrac. Les emballages plastiques étant un grand facteur de pollution, le principe du vrac est donc un petit pas vers moins de pollution, d’une part due au gaspillage et d’autre part due aux emballages plastiques.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

One Response to “À Bruxelles, les magasins sans emballage ont la cote”

  1. ciboulette1945@gmail.com' Yvette dit :

    Bonsoir , depuis des années je recherchais un magasin d’alimentation ou les produits , seraient sans emballage et donc je félicite celui qui a eu l’idée d’ouvrir , ce genre de magasin plus d’emballage inutile , moins de sac poubelle , prix de revenu 50/100 moins cher , je souhaite être mise au courant des magasins qui existe déjà dans la région de Bruxelles . Bien merci .

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Fermeture de la route des Balkans
Fermeture de la route des Balkans : trois questions à Jessica Blommaert

Face à la crise migratoire, l'Union européenne semble dans une impasse. Les premiers discours d'ouverture et engagements d’accueil de la...

Fermer