"/>

Julie Derycke

Julie Derycke
Depuis l’âge de 14 ans, ma volonté est de faire de l’écriture ma profession. Ma plus grande lubie à l’époque : inventer des univers, des personnages et des histoires sans fin. Aujourd’hui, le journalisme me comble pourtant plus. Étant de nature discrète et plutôt taiseuse, parler de moi a toujours relevé du défi. En revanche, écouter, comprendre et découvrir les autres représente à mes yeux une intarissable source d’intérêt. L’écriture me permet ainsi de relater mes observations et explorations. À travers ce métier, j’espère aussi pouvoir mettre en pratique mon affection particulière pour nos trois langues nationales, mais aussi et surtout pour l’anglais. Si faits de société et psychologie humaine sont des sujets qui me passionnent, mon domaine de prédilection reste avant tout la culture, et je n’aspire qu’à m’étendre en analyses et réflexions sur bouquins, films, musiques et danses.