"/>
Caméra filme une mosquée
14
Mai
2017

[5/5] Tout filmer, partout et sans condition au Maroc ? Impossible. Retour sur les modalités pour obtenir une autorisation de tournage.

Une fois l'autorisation du Centre Cinématographique Marocain (CCM) obtenue, tous les lieux publics peuvent être filmés de l'extérieur. © Julie Derycke

[5/5] Tout filmer, partout et sans condition au Maroc ? Impossible. Retour sur les modalités pour obtenir une autorisation de tournage.

14 Mai
2017

TUTORIEL. Maroc, permis de filmer

Le Maroc : une destination prisée pour la réalisation de films, reportages, courts-métrages ou autres documentaires. En 2016, 280 millions de dirhams – soit, près de 26 millions d’euros – ont été investis au Maroc dans différentes productions. Entre Gladiator, Game of Thrones ou encore James Bond, les fictions y ont particulièrement la cote. En avril 2015, le quotidien anglais The Guardian a même classé le Royaume en deuxième position des meilleures destinations pour les tournages de films.

La demande d’autorisation en pratique

Que ce soit pour des films amateurs ou professionnels, il existe une règle à absolument respecter pour tourner sur la voie publique au Maroc : se munir d’une autorisation officielle du CCM (Centre cinématographique marocain).

Tout n’est pas permis

Si l’autorisation du CCM est indispensable, elle n’est généralement pas suffisante. En effet, pour les tournages à l’intérieur des lieux publics, il faudra également obtenir l’accord spécifique des responsables. C’est donc valable pour les gares, hôpitaux, écoles, administrations, mosquées, etc. Si la situation est similaire en Belgique, les Marocains sont tout de même plus stricts quant à l’obtention de ces accords, et les tournages plus encadrés.

Sarah Hassan, Julie Derycke, Mohammed El Kadiri, Sabrina El Khattabi, Nour Ihouda El Wartiti, Noura Errabbany

Cet article fait partie de notre dossier “Sur les traces de la culture belgo-marocaine au Maroc”, réalisé en partenariat avec les étudiants du Master de Production de contenus audiovisuels et numériques de l’ISIC. Plus d’articles à découvrir ici.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le chocolat belge, un luxe au Maroc

Les Belges consomment en moyenne 8 kg de chocolat par an par habitant alors que les marocains n'en mangent que...

Fermer