"/>
Des étudiants de 3e bac en pleine discussion concernant leur newsgame en cours de création.
23
Juil
2018

On a testé la production de newsgames avec les étudiants de 3e bac de l’iHECS. Prêtez-vous au jeu !

Des étudiants de 3ème année de bac reçoivent un feedback sur leur newsgame en cours de finalisation (photo : L. Poma).

On a testé la production de newsgames avec les étudiants de 3e bac de l’iHECS. Prêtez-vous au jeu !

23 Juil
2018

Dessine-moi un newsgame

La troisième année de bac à l’IHECS, c’est celle du projet « TIN », mystérieux acronyme pour désigner un cours où ça cause Transmédia, Interactivité et Numérique. Avec une centaine d’étudiants, nous avons voulu tester la réalisation de newsgames. De quoi s’agit-il ? D’un néologisme qui combine les notions de « jeu » et d’« information » ; mais ça vous l’aviez déjà compris. Plus précisément, les étudiants ont été invités à s’inspirer des codes du jeu vidéo et du webdocumentaire pour développer un récit journalistique plaçant l’internaute au cœur d’une expérience interactive. Ce dernier devient dès lors partie prenante de l’histoire : il est invité à se mettre “dans la peau” de l’un des protagonistes du récit journalistique, pour mieux appréhender sa réalité.

Si vous avez loupé ce format jusqu’ici, il est encore temps de vous rattraper avec les excellents Jeu d’influence, Voyage au bout du charbon ou Enterre-moi, mon amour. Autant de sources d’inspiration qui nous ont permis de montrer aux étudiants où nous voulions les emmener au terme de cet atelier de production. Avec toutefois une différence notable face aux exemples précités : nous avions zéro budget.

Qu’à cela ne tienne. Nos productions seront forcément moins léchées, nos journalistes seront débutants, nos développeurs inexistants. Du coup, nous avons opté pour la solution de mise en forme proposée par l’entreprise Racontr, qui permet de créer des webdocumentaires. Heu… on en parle ou pas de cette solution ? Disons que mes collègues Laurent Poma, Joan Roels et moi-même sommes reconnaissants à l’équipe de Racontr pour sa réactivité face aux nombreux bugs et soucis que nous avons rencontrés, mais Racontr n’était sans-doute pas l’outil le plus intuitif pour les étudiants, alors même que la masse de travail était très (trop ?) conséquente.

Un sujet à tirer au sort

Zéro budget donc. Un outil de mise en forme complexe et parfois capricieux. Et plusieurs contraintes pour les étudiants. Contrainte n° 1 : tirer au sort un sujet à traiter journalistiquement au travers d’un newsgame. A charge des étudiants de ne nous plonger dans la peau d’un huissier, d’un militant, d’un agriculteur, d’un hacker ou encore d’une personne suspectée de mariage blanc. Pourquoi ce tirage au sort ? Dans le cadre de cet atelier, les étudiants sont regroupés par groupes de travail de 10 personnes (c’est d’ailleurs la contrainte n° 2). Difficile dans ces conditions de se mettre d’accord tous ensemble sur le sujet qui va vous animer tout un quadrimestre durant. C’est l’enseignement que nous avions tiré de l’atelier de l’année précédente. Plutôt que de passer plusieurs séances de travail sur le choix d’un sujet, nous voulions que les étudiants se concentrent d’emblée sur la recherche d’un angle à traiter et d’une trame narrative à développer. De ce point de vue-là, le pari a donné de bons résultats (même si, entendons-nous bien, imposer un sujet à de jeunes adultes crée toujours une série de frustrations et de rouspétances… qui pour partie s’évanouissent en cours de projet). Enfin, contrainte n°3 : réaliser le newsgame en 12 semaines, en plus de leurs cours, jobs et vies sociales respectives. Sur ce coup-là, il faut avouer qu’on leur a donné du fil à retordre. #chapeaulesgars !

Voilà le cadre planté. Alors certes, les productions ne sont pas parfaites. Mais l’investissement des étudiants était au rendez-vous, avec un vaste travail de recueil d’informations et de témoignages, des belles idées dans la mise en forme, et surtout une fameuse gymnastique cérébrale pour construire les chemins narratifs qui sous-tendent les différents jeux. C’est là la démarche journalistique que nous voulions partager avec vous dans le cadre de cette rubrique Medialab du BBB. Alors au fil de l’été, nous égrènerons les newsgames chaque lundi, jusqu’à épuisement du petit stock. Rendez-vous ici.

Bonne découverte !

 

Question de choix : résisterez-vous à la pression d’un lobby ?

L’amour est-il dans les papiers ? (disponible le 30 juillet)

Hacktiviste : dans la peau d’un hacker militant (disponible le 6 août)

Citizen park : au coeur de l’engagement citoyen, en pleine crise migratoire (disponible le 13 août)

Plan B.io : dans la peau d’un agriculteur en reconversion (disponible le 20 août)

 

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Don d’organes : “une manière de sublimer son départ”

Thierry Kremer et sa femme Claudine ont passé neuf jours au chevet de Laurent. Leur fils, victime de la fusillade...

Fermer