"/>
04
Mar
2017

Le 31 mars, l'ASBL DoucheFLUX ouvrira son nouveau bâtiment à Anderlecht. Les sanitaires y cohabiteront avec des activités culturelles.

Benjamin Brooke nous guide sur le chantier du nouveau bâtiment de DoucheFLUX.

Le 31 mars, l'ASBL DoucheFLUX ouvrira son nouveau bâtiment à Anderlecht. Les sanitaires y cohabiteront avec des activités culturelles.

04 Mar
2017

DoucheFLUX, des sanitaires pour les précaires

Alors qu’un nouveau bilan sur la pauvreté à Bruxelles devrait bientôt être rendu public par La Strada, l’ASBL DoucheFLUX s’est lancée dans un projet peu ordinaire : un bâtiment, situé Rue des vétérinaires à Anderlecht, où les sans-abris pourront se doucher, déposer leurs affaires personnelles et participer à des activités collectives.

L’étymologie du nom de l’ASBL reflète la voie que veulent emprunter les différents acteurs de l’association. “Douche, pour faire référence au service comme la douche, les salons lavoirs et aux consignes. Le Flux, c’est vraiment le mélange entre la mixité des publics et de nos activités“, explique le coordinateur.

Benjamin Brooke est déjà prêt pour le déménagement de son association, DoucheFLUX.

Il y a vraiment un manque criant de douches à Bruxelles. On en a quatre à La fontaine dans les Marolles, mais il y a une file d’attente tous les matins avec un tirage au sort pour voir qui peut prendre sa douche”, explique Benjamin Brooke, coordinateur administratif et financier de DoucheFLUX.

Pour lui, cette problématique concerne un public plus large que les seuls sans-abris : “On s’adresse non seulement aux personnes qui sont dans la rue, mais aussi aux très nombreuses personnes qui n’ont pas de sanitaires chez eux, ce qui représente une population importante à Bruxelles. Donc la problématique est plus importante que simplement les personnes qui sont dans la rue“.

Quelques chiffres
20% de la population à Bruxelles vit sous le seuil de pauvreté
10% des familles bruxelloises sont sans installations sanitaires
20.000 personnes sont sans domicile fixe
2.500 personnes sont des sans-abris permanents
Chez DoucheFLUX
20 douches
150 consignes à disposition
1 chenil

Les responsables de l’ASBL tiennent à souligner que le budget nécessaire à la mise sur pied de leur projet (à hauteur de 1.900.000€) provient d’un financement entièrement basé sur des fonds privés. Malgré cela, il manque encore 350.000€ afin de boucler le tout. Ils espèrent obtenir l’aide des pouvoirs publics pour pallier ce manque.

Une douche… et un panel d’activités culturelles

L’idée d’un bâtiment d’une telle envergure serait d’associer l’accès à des sanitaires décents à un panel d’activités déjà mises en place au sein de l’actuel siège de DoucheFLUX. “On veut que les gens viennent prendre une douche, mais qu’ils s’adonnent aussi aux activités que l’on propose” ajoute Benjamin.

DoucheFLUX, pour l’instant située Rue Coenraets dans le quartier du Midi, met des ateliers à la disposition des personnes précaires. Les bénévoles proposent divers services comme un atelier radio, un atelier film/débat ou encore la rédaction d’un magazine d’information.

“Nous essayons de faire en sorte que ce magazine soit écrit par les personnes précaires, les SDF (Aube Dierckx, coordinatrice de l’activité “Magazine”).

Nous voulons nous ouvrir à un public beaucoup plus large qu’aujourd’hui“, résume Benjamin Brooke. “En 5 ans, tout a été très vite. On a mis en place toutes ces activités, on a trouvé un bâtiment, on l’a rénové, on va l’ouvrir… Ce qui est sûr, c’est que ça va être un grand bouleversement de passer d’ici, un deux pièces Rue Coenraets, à une infrastructure beaucoup plus grande pour accueillir plus de personnes” conclut le coordinateur. L’ouverture du nouveau centre est prévue pour le 31 mars 2017.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
À la « La Porte Verte », on s’ouvre aux plus démunis

Boire un café quand vous en avez envie, ou manger une pomme ? Ces gestes paraissent simples, mais beaucoup de personnes...

Fermer