"/>
Un jeune homme jouant de la guitare
19
Août
2016

Les élèves de 6ème secondaire de l’Institut Sainte-Marie Jambes présentent "Les braqueurs", leur comédie romatico-burlesque.

Extrait du court métrage "Les braqueurs", réalisé par les élèves de 6ème secondaire de l’Institut Sainte-Marie Jambes.

Les élèves de 6ème secondaire de l’Institut Sainte-Marie Jambes présentent "Les braqueurs", leur comédie romatico-burlesque.

19 Août
2016

Des jeunes mettent en scène un court métrage sur le thème du braquage

Quatre jeunes en perdition – mais non en manque d’imagination – s’embarquent dans un projet de braquage loufoque. Poursuivis par un musicien déterminé, leur destination ne sera pas celle qu’ils avaient programmée.

Cette histoire est une libre adaptation de la nouvelle de Patrick Delperdange, « Un autre nom pour l’amour » (extraite du recueil Un peu après la fin du monde, Le Grand Miroir, 2010). Elle a été réinterprétée et mise en scène par les élèves de 6ème secondaire de L’Institut Sainte-Marie Jambes (option sciences sociales). Le BBB donne la parole à ces jeunes qui, à travers leur film décalé aux allures de comédie romantico-burlesque, abordent à leur façon les questions de manque d’argent et de misère sociale.

 

Ce court métrage intitulé “Les braqueurs” a été réalisé dans le cadre d’un atelier « initiation à l’adaptation cinématographique » conçu et animé par la réalisatrice Laura Petitjean, encadré par le professeur de français François Paquay et organisé par l’asbl Têtes pressées. Avec le soutien de la Cellule Culture Enseignement de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Tetes pressees Carree

 

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
BSF
BSF. Les cinq choses à retenir de cette édition anniversaire

1. La diversité des concerts La force du BSF, c’est sa programmation éclectique et, avec dix jours de festivités et...

Fermer