"/>
BSF
17
Août
2016

Le BBB vous a fait une sélection des meilleurs moments du Brussels Summer Festival.

Le BBB vous a fait une sélection des meilleurs moments du Brussels Summer Festival.

17 Août
2016

BSF. Les cinq choses à retenir de cette édition anniversaire

1. La diversité des concerts

La force du BSF, c’est sa programmation éclectique et, avec dix jours de festivités et plus de 70 concerts, il y en a eu pour tous les goûts. En effet, pour sa quinzième édition le festival a offert de beaux cadeaux à son public avec des têtes d’affiche comme Hooverphonic, Louise Attaque, Cœur de Pirate, Lost Frequencies ou encore Pete Doherty. Le BSF a également permis à de jeunes artistes moins connus de s’exprimer sur scène, à l’instar de Lylac, Songhoy Blues et Lisza. Les différents styles de musique étaient à l’honneur, les festivaliers ont dansé sur du son électro pop, rock, reggae et même… métal  !

  • Mustii
    Thomas Mustin alias Mustii était très proche de son public à la Madeleine pour présenter les titres de son premier EP "The Darkest Night".
  • Heymoonshaker
    Le duo britannique Heymoonshaker : au menu ce soir, du beatbox.
  • Hooverphonic
    Le groupe belge Hooverphonic a réussi à remplir le Mont des Arts dès le premier soir des festivités.
  • Mickey 3d
    Mickey 3d jouait les titres de son nouvel album "Sebolavy"
  • Feu! Chatterton
    Feu! Chatterton
  • Songhoy Blues
    De la joie et beaucoup de sourire avec Songhoy Blues "On est la pour profiter de la vie, sans musique pas de vie !"
  • Hollywood Porn Stars
    L'ambiance était rock'n'roll à la Madeleine avec les Hollywood Porn Stars.
  • Lylac
    Lylac était le premier à inaugurer les concerts donnés dans la salle intimiste du Club.
  • Hyphen Hyphen
    Santa, la chanteuse de Hyphen Hyphen, n'a pas eu peur de se mouiller pour se rapprocher de son public.
  • Pony Pony Run Run
    Les festivalières sur scène avec les Pony Pony Run Run pour mettre l'ambiance sur la Place des Palais.
  • Anne Sila
    La voix puissante et émouvante de Anne Sila a résonné dans la Madeleine.
  • La Muerte
    Un genre peu représenté au BSF : le métal. La Muerte a fait exploser les décibels.
  • Louisse Attaque
    Louise Attaque a livré une performance irréprochable et à enchaîner ses tubes.
  • Cocoon
    Le groupe pop folk français Cocoon.
  • Nada Surf
    20 ans de carrière et toujours la même fraîcheur sur scène avec Nada Surf.
  • Peter Doherty
    Le "sale gosse du showbiz" Pete Doherty est arrivé avec 15 minutes de retard mais a assuré le spectacle.

2. Les rencontres

Le BSF permet de découvrir de nombreux artistes, mais également d’aller à la rencontre de l’autre. Perdu parmi les foodtrucks, en haut du Mont des Arts, on retrouve le stand « Refugees : Tour From Hell », mis en place par Médecins sans frontières, en collaboration avec « CirQ » un collectif d’artistes. Pour animer ce stand, trois réfugiés venus du Burundi et d’Erythrée : Alli, Desale et Merhawhi. Ils ont tous les trois reçu une formation en sérigraphie afin de créer leurs propres t-shirts et raconter l’idée d’un parcours – qui relève souvent de l’enfer – vers l’Europe.

Alli Refugees tour from hell _DSC0165

Geert, membre de CirQ, et Alli évoquent l’importance de ce projet pour les réfugiés.

Même endroit, autre rencontre : celle de Olivier, 43 ans, sans domicile fixe. Il a lancé le concept de la « pétanque du cœur », un moyen pour lui de casser les préjugés sur les SDF et de discuter avec les gens.

_DSC0145

 

Il y a également eu cette rencontre improbable entre Rémy Bricka, l’homme-orchestre et Pete Doherty.

3. L’ambiance

S’il y a bien une qualité du BSF qui fait l’unanimité parmi les festivaliers, c’est son ambiance. Retour en images sur dix jours de festivités en plein cœur de notre capitale.

4. La soirée « à la française »

La Madeleine a fait la part belle aux artistes francophones jeudi durant la soirée « à la française ». Anne Sila était la première à monter sur scène. L’artiste, révélée dans la version française de l’émission « The Voice », a livré une prestation émouvante, accompagnée au piano par Léo Montana.

À quelques heures de son concert, elle se livrait sur « Amazing Problem » (un incroyable problème), son premier album au titre interpellant.

Une autre candidate de « The Voice » se produisait également à la Madeleine : Barbara Hermans, Idyl de son nom de scène. Cette jeune artiste belge de 19 ans montait pour la première fois sur la scène du BSF. Le public a salué sa reprise du titre « Try Again » de la chanteuse américaine Aaliyah.

Le troisième showcase de cette soirée « à la française » a été assuré par Delta, le duo composé de Benoît Leclerq et Julien Joris. Le groupe belge, révélation pop de l’année, venait présenter son premier EP « Pas la fin du Monde ».

La soirée s’est clôturée sur la prestation de la Grande Sophie, marraine de la sixième édition « à la française »

 

5. Nada Surf lors de la dernière soirée du festival

Le dernier jour était le point d’orgue du festival. Pour fêter dignement les 15 ans du BSF, les festivités ont débuté dès 15h30 sur la Place des Palais, seule scène a encore accueillir des concerts. Au programme : Compact Disk Dummies, The Sore Losers, Cocoon et Pete Doherty.

Nada Surf au BSF

Matthew Caws se livre sur son groupe Nada Surf

Mais le concert qu’on retiendra, c’est celui de Nada Surf. La Place des Palais a voyagé dans le temps à travers la discographie du groupe culte et de ses 20 ans de carrière. Les Américains ont enchaîné leurs tubes et fait bouger le public sur leurs célèbres morceaux « Always Love », « See These Bones » ou encore « Popular ». Ils ont également joué de nombreux titres de leur nouvel album « You know who you are ». D’ailleurs, après 20 ans sur scène, les Nada Surf ont trouvé leur style et « savent qui ils sont », que ça plaise ou non. Découvrez ci-dessous l’interview de Matthew Caws, leader du groupe.

 

 

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Gauthier Louppe est maître luthier. Dans son atelier à Marches, il fabrique des violons aux allures farfelues. Il a récemment ouvert la première école de lutherie en Belgique francophone.
PORTRAIT. Gauthier Louppe, un luthier à la recherche de nouvelles sonorités

Une moustache. Elle frétille quand il sourit, s'immobilise quand il réfléchit. Quand il lui donne forme, ses doigts habiles domptent...

Fermer