"/>
Gauthier Louppe est maître luthier. Dans son atelier à Marches, il fabrique des violons aux allures farfelues. Il a récemment ouvert la première école de lutherie en Belgique francophone.
17
Août
2016

Dans son atelier à Marches, il fabrique des violons aux allures farfelues. Rencontre au gré des courbes et volutes.

Gauthier Louppe a ouvert la première école de lutherie en Belgique francophone.

Dans son atelier à Marches, il fabrique des violons aux allures farfelues. Rencontre au gré des courbes et volutes.

17 Août
2016

PORTRAIT. Gauthier Louppe, un luthier à la recherche de nouvelles sonorités

Une moustache. Elle frétille quand il sourit, s’immobilise quand il réfléchit. Quand il lui donne forme, ses doigts habiles domptent les volumes, lissent le poil, inventent des courbes élégantes. Transformer la matière brute en objet d’art, Gauthier Louppe s’y connait. Plus qu’un moustachu, Monsieur Louppe est maître luthier. Dans son atelier, il façonne des violons et dans son école, il forme des futurs luthiers.

L’art de transformer le bois en son

Après 30 ans passés dans son atelier à Liège, il décide qu’il est temps pour lui de transmettre son savoir. Il ouvre alors la première école de lutherie en Belgique. Il imagine un programme en trois ans minimum. Il amène d’abord les étudiants à fabriquer un bel objet. C’est l’élégance esthétique qui prime. Puis, il leur apprend à créer un son. La tâche est beaucoup plus délicate. Un bon luthier est quelqu’un qui sait faire un son qui fasse vibrer son auditeur. Mais, pour y arriver, il faut passer par l’objet. « La lutherie, c’est la transmutation du bois en son. » Le luthier est-il un artiste ou un artisan ? Une question épineuse puisqu’aujourd’hui les artistes ne veulent surtout pas être pris pour des artisans, ni les artisans pour des artistes. Gauthier Louppe lui, se considère comme artisan d’art. “Un pléonasme qui facilite la vie” raconte-t-il en souriant.

Une remise en question créative

Si la profession est particulière, Gauthier Louppe est, au sein de celle-ci, un original. Ses créations aux courbes folles et aux formes asymétriques sont considérées comme des œuvres contemporaines. Elles sont le fruit d’une grande remise en question de l’artiste. Quand on sait que la structure interne d’un violon est asymétrique, on peut se demander pourquoi sa forme classique est symétrique. À l’époque baroque, la symétrie était la règle. C’est pourquoi, Stradivarius créait des violons symétriques. Un luthier contemporain devrait donc créer des violons contemporains. Par une libération de la forme symétrique classique, ces derniers ouvrent la voie vers de nouvelles sonorités. Gauthier Louppe part de cette réflexion pour réaliser sa première œuvre contemporaine. Depuis, ses violons se suivent, mais ne se ressemblent pas.

Gauthier Louppe est maître luthier. Dans son atelier à Marches, il fabrique des violons aux allures farfelues.

« La lutherie, c’est la transmutation du bois en son »

La découverte du trésor

Quand on lui demande d’où lui vient cette passion pour la lutherie, le regard de Gauthier Louppe se perd dans un souvenir lointain. « Comme un cadeau le soir de Noël ». Chaque année à cette occasion, pendant que les adultes tapent la carte et boivent la petite goutte, le jeune Gauthier s’ennuie. Il explore alors les recoins de la maison de son grand-père et cette fois, il trouve un violon, autant dire un trésor. Fasciné par l’objet, il commence par apprendre à en jouer.

Un jour, son professeur de violon lui apprend ce qu’est la lutherie. Il décide d’en faire son métier. « Le hasard n’existe pas » conclut-il. Un dernier sourire caché derrière son imposante moustache et le voilà déjà reparti vers son atelier, univers tout en courbes et en finesse.

Ambre Ciselet 

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Poney Poney Run Run au Brussels Summer Festival
BSF. Pony Pony Run Run, les poneys fringants ont mis le feu à la Place des Palais

Prenez un slim trop serré, un déhanché sur scène maladroit et de l’électro pop sortie tout droit des années 80,...

Fermer