"/>
11
Mai
2016

Les étudiants Erasmus vous présentent, au fil de photos, vidéos et reportages, leur expérience au sein de la capitale belge.

Molina, étudiante venue d'Espagne, expose une galerie de portraits d'Européens

Les étudiants Erasmus vous présentent, au fil de photos, vidéos et reportages, leur expérience au sein de la capitale belge.

11 Mai
2016

Les Erasmus posent un regard pluriel sur Bruxelles

Au lendemain des attentats, quelle image Bruxelles a-t-elle pu laisser aux étudiants Erasmus ? Cette année, ces derniers, venus du globe entier, ont redoublé de créativité pour vous faire partager leur expérience de la capitale, à travers une exposition organisée dans le cadre de la Nuit des médias. Le deuxième étage de l’IHECS (rue de l’étuve 58 à Bruxelles) a été pris d’assaut par des productions sonores, des photos, des vidéos et des reportages.

“En Europe il n’y a pas qu’une identité ; nous sommes un mélange…”

Le coeur des Erasmus bat à l’unisson pour leur ville d’adoption, Bruxelles, synonyme pour eux de diversité, de communauté et de pluralité. Un ressenti que nous fait partager Molina Marzolini, une étudiante de Malaga venue en Belgique pour un an : “Pour moi, il y a un mélange de cultures qu’il n’y a pas en Espagne. Il y a une multitude d’identités. Pour moi, Bruxelles c’est le mélange parfait de toute l’Europe“. C’est à l’image de cette capitale au centre du Vieux continent que Molina a produit une série de clichés photographiques, des portraits surtout, des européens pris dans des scènes de vie quotidienne. “Je suis partie dans 14 pays, j’ai essayé de montrer mes meilleures photos. J’ai pris deux clichés ici à Bruxelles, le reste vient d’Italie, de France, des Pays-Bas. J’ai voulu montrer qu’en Europe, il n’y a pas qu’une identité ; nous sommes un mélange qui doit être accepté comme il est et il ne faut pas essayer de faire des groupes différents, puisqu’au final, nous sommes tous européens”.

Du lockdown au gaufres de Bruxelles

L’Expo Erasmus, c’est aussi l’occasion pour ces étudiants de se remémorer une année vécue à Bruxelles, et pas n’importe laquelle puisqu’elle a été marquée par des attentats terroristes le 22 mars 2016. L’Europe entière s’est affolée, notre métropole est passée en un jour de ville culturelle à nid de terrorisme. Pourtant, même dans ce climat, les élèves Erasmus sont restés sur place, en dépit de l’inquiétude de leurs proches. “Bizarrement, l’une des plus belles nuits de Bruxelles a été celle du lockdown, se souvient Mia venue de Pologne, La Grand Place et Manneken Pis étaient vides, il y avait une sorte de sérénité dans l’air“.

Pour Molina, l’étudiante venue d’Espagne, c’est maintenant que tout se joue : “avec le terrorisme, je pense que c’est très important de voir que la différence d’identité ce n’est pas un problème, mais c’est une addition à l’identité bruxelloise“.

Au delà de l’actualité tragique, leur quotidien d’Erasmus restera aussi marqué par des douceurs bien familières pour  les belges. “Je pense avoir mangé plus de frites et de croissants ici que dans toute ma vie avant“, indique la finlandaise Saara sur les murs de l’exposition.

Les réseaux sociaux comme vecteur artistique

Si toute l’exposition traite d’un même sujet, le regard sur Bruxelles, le récit de ces étudiants, s’exprime sous des formes diverses. Carolina Amor Montiel vient de Valence et a décidé d’utiliser les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram, puisque c’est par la photo qu’elle s’exprime le mieux. C’est donc à l’aide d’une série de clichés de la capitale que cette espagnole se remémore son année ici, des crêpes à la bière, en passant par la Grand Place ; tout y est.

 “Partir en Erasmus est une expérience unique qui fait grandir”

Carolina tire le bilan de son expérience à travers une brève présentation accouder à ses photos. Elle perçoit son séjour parmi nous comme une réelle opportunité, voire un impératif : “cette année, j’ai appris beaucoup de choses. Partir en Erasmus est une expérience unique qui fait grandir dans plein d’aspects différents de ta vie, ça te donne de l’indépendance, et en plus, tu peux apprendre le français“.

C’est aussi à l’aide de reportages que ces élèves se sont exprimés, encore une autre façon de raconter son histoire. Et l’Expo Erasmus c’est ça, une diversité d’origines, une diversité de récits, mais  une même inspiration, Bruxelles.

  • Les photos des étudiants Erasmus ont envahi tout le deuxième étage de l'IHECS.
  • Cette exposition est l'occasion pour les Erasmus de partager leurs expériences à Bruxelles.
  • Les étudiants étrangers font part de leurs visions de la Belgique et de leur expérience internationale.
  • La nourriture est aussi un moyen pour les étudiants de présenter leur vie en Belgique.
  • Et les Erasmus sont visiblement gourmands...
  • Les visiteurs peuvent venir admirer les photos au 2e étage du bâtiment situé rue de l'Etuve.
  • Sur les murs, un série de portraits d'Européens.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Voyage sonore dans les archives de l’IHECS

La porte de la régie 205 se ferme, plus aucun son n'y pénètre. Les conditions idéales sont réunies pour faire...

Fermer