"/>
La team be-hackathon présente son projet
19
Mar
2015

Quand la technologie rencontre la réalité des personnes handicapées

La team be-hackathon a présenté mercredi 18 mars, son projet devant une audience mélangeant jeunes développeurs et personnes handicapées.

Quand la technologie rencontre la réalité des personnes handicapées

19 Mar
2015

Les hackers au service du handicap

« Bienvenue à tous les nerds, développeurs, geeks ou hackers… je ne sais pas vraiment comment je dois vous appeler ! » Pour Gilles Boon, responsable du projet hackathon, la soirée du mercredi 18 mars a été un peu spéciale. Vendredi 27 mars, il lancera le premier hackathon – un néologisme pour marathon et hack – belge sur le thème du handicap. Pendant trois jours, 24 équipes de développeurs s’affronteront 24 heures sur 24 pour pour créer une application qui améliorera la vie de personnes souffrant d’un handicap physique, sensoriel ou cognitif.

Le dernier jour, un jury choisira la meilleure application et l’équipe gagnante se verra offrir quatre ordinateurs portables. Les bénéfices de la vente de l’application seront tous reversés à l’association CAP48 qui s’occupe de financer des projets d’aide aux personnes handicapées.

Une rencontre entre deux mondes

Un ordinateur affiche la page facebook de CAP48.

Tous les bénéfices de l’application gagnante seront reversés à l’association CAP48 qui s’occupe de financer des projets pour aider les personnes handicapées.

Mercredi 18 mars, Gilles Boon a accueilli les jeunes participants et des personnes atteintes d’handicap pour une première soirée de rencontre. Une rencontre entre deux mondes : celui des nouvelles technologies et celui du handicap. Mais surtout une rencontre pour aider les jeunes hackers à appréhender les problèmes auxquels sont confrontés les personnes handicapées quotidiennement.

Au fil des discussions, des liens entre les deux univers sont observés. « Pour beaucoup de personnes handicapées, les nouvelles technologies sont souvent centrales, explique Gille Boon. Ce sont des outils de lecture, d’écriture et d’apprivoisement de leur environnement. »  Les reconnaissances et les synthèses vocales sont d’ailleurs utilisées depuis plus de vingt ans par les personnes atteintes d’un handicap.

« Pour le challenge ! »

Alexis, Thibault et Jorge sont trois jeunes développeurs, encore étudiants à l’EPHEC à Louvain-La-Neuve. Quand on leur demande pourquoi ils participent à ce hackathon, ils sont unanimes : « Pour le challenge ! » Le dimanche 29 mars, ils auront dix minutes pour convaincre un jury composé de personnalités issues du monde de l’aide aux handicapés que leur application est la meilleure, après 36 heures de travail ininterrompu. Top départ le 27 mars à 17 heures !

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
DIAPORAM. Au pays des Elfes

L’asbl Les Elfes, située à Wideûmont-Station, dans la région de Libramont, est un centre d’accueil pour adultes polyhandicapés. On pourrait...

Fermer