"/>
Philippe Merlant parle à côté d'un panneau sur lequel est collée une photo de Joseph Rouletabille.
21
Avr
2015

Philippe Merlant s’illustre à travers une conférence gesticulée, proche du one-man-show.

Philippe Merlant explique les liens entre journalistes et politiques, sous le regard de Joseph Rouletabille, le héros du roman "Le Mystère de la chambre jaune" de Gaston Leroux.

Philippe Merlant s’illustre à travers une conférence gesticulée, proche du one-man-show.

21 Avr
2015

Philippe Merlant, un journaliste gesticulant

Philippe Merlant, journaliste de formation, parcourt la France depuis plus de trois ans, en s’essayant à un nouvel exercice, la conférence gesticulée. Entre présentation traditionnelle et one-man-show, cet exercice amène les spectateurs à réfléchir aux raisons de la désaffection du grand public pour les médias, ainsi qu’aux liens qui relient le pouvoir politique et le système médiatique de notre société.

Enquête sur “le Mystère du journalisme jaune”

Le mois dernier, c’est à l’Institut des hautes études des communications sociales (Ihecs), que Philippe Merlant a interprété “Le Mystère du journalisme jaune”. Lors de sa mise en scène inspirée par le roman de Gaston Leroux, “Le Mystère de la chambre jaune”, Philippe Merlant s’entretient avec Joseph Rouletabille.

« L’identification de Rouletabille est surtout une plaisanterie, mais en même temps, il y a des éléments qui font qu’il ne confond pas son rôle avec celui d’un policier, explique Philippe Merlant. Il se réfère à la déontologie journalistique. »

Le roman de Gaston Leroux l’a surtout aidé à construire sa conférence sous la forme d’une enquête policière. La conférence gesticulée mêle à la fois informations, anecdotes et interaction avec le public.

Ce format, selon Phillippe Merlant, permet de faire passer des concepts, des analyses, avec tantôt un ton humoristique, tantôt un ton plus sérieux.

40 ans d’expérience

La performance ne s’est pas construite en un jour. Ce sont cinq ans d’apprentissage qui ont permis au journaliste de monter sur les scènes de France et des pays voisins.

Ce sont aussi ses quarante années d’expérience en rédaction qui ont alimenté ses réflexions sur le journalisme d’hier et d’aujourd’hui. “J’ai toujours été journaliste, à la fois en étant content de l’être, mais surtout en étant assez critique sur la chose. Au fur et à mesure de ma carrière, j’ai toujours fait attention aux choses qui n’allaient pas en les enregistrant. Et c’est en écrivant mon livre, que je me suis dit que j’allais baser mon récit sur ce qui m’était arrivé.”

Un procédé ludique

Le journalisme d’aujourd’hui traite-t-il l’information de la mauvaise manière ? C’est sur cette question que Philippe Merlant base sa conférence. Le conférencier énumère les coupables du déclin des différents médias à travers différentes marionnettes.

Ce procédé ludique aide le public à se détendre tout en s’interrogeant sur le pouvoir des médias.

Philippe Merlant, à travers cette conférence gesticulée, sort des sentiers battus. “Le mystère du journalisme jaune” est donc une manière unique de découvrir la “bulle médiatique”.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
PORTRAIT. Daniel Demoustier, histoires d’un reporter de guerre

Daniel Demoustier est devenu reporter de guerre par hasard : "J’ai fait des études de sciences politiques et sociales à...

Fermer