"/>
Photo de groupe des classes de 1re différenciée de Sainte-Marie la Sagesse
08
Jan
2016

Les élèves en 1re différenciée de l'école schaerbeekoise prennent la parole à travers un atelier radiophonique.

Les élèves de 1re différenciée de Sainte-Marie La Sagesse ont mis toute leur énergie au service du projet.

Les élèves en 1re différenciée de l'école schaerbeekoise prennent la parole à travers un atelier radiophonique.

08 Jan
2016

Sainte-Marie La Sagesse se dévoile

Etudiants en deuxième année de master en éducation aux médias à l’IHECS (Institut des hautes études des communications sociales), nous avons mené un projet dans l’école secondaire Sainte-Marie La Sagesse à Schaerbeek, sur la chaussée d’Haecht. Il s’agit d’une école secondaire de type D+ accueillant des élèves économiquement et/ou scolairement en difficulté. Nous avons travaillé avec deux classes de 1re différenciée.

Qui sommes-nous ?

Nous sommes quatre éducateurs aux médias : Naoual Lahlafi, Arthur Cotton, Raphaël Jacobs et Sarah Esseqqat, chacun avec un parcours différent. Naoual est professeur de mathématiques et a pu apporter au projet la dimension pédagogique nécessaire à la création de cette activité. Arthur a obtenu un bachelier en écriture multimédia. Sa spécialisation a permis, entre autres, d’amener une dimension digitale et de diffuser le projet en ligne en créant un site web dédié aux trois jours d’intervention. Raphaël et Sarah sont bacheliers en communication. Ils ont pu apporter la dimension médiatique et interactive aux activités.

Mené les 27, 29 et 30 octobre 2015, le projet avait pour but de donner la parole à des jeunes en difficulté scolaire de 12 à 15 ans, à travers plusieurs activités radio diffusées en ligne sur le site “Onditout”. Lors de la mise en place, les élèves ont dû apprendre à utiliser les différents dispositifs techniques liés à l’expression radiophonique, comme les enregistreurs, les microphones et les casques. Ils ont dû aussi se familiariser avec les genres radiophoniques : micro-trottoir, micro-chronique, fiction, tourné-monté… Nous avons voulu laisser les élèves libres quant aux choix de leurs sujets. Ils ont pu s’exprimer sur leur vie quotidienne, leur quartier et leurs pratiques médiatiques. L’objectif de l’activité était d’être ludique mais aussi éducative.

Surmonter ses difficultés

En pleine construction identitaire, ces adolescents ont parfois des idées préconçues sur certaines réalités qu’ils voient dans les médias. Par exemple, il faut être connu pour parler dans un micro et savoir bien parler français. Pour certains d’entre eux, la non-obtention de leur C.E.B ( (Certificat d’études de base) les a aussi catégorisés comme des élèves en difficulté scolaire. Cette problématique les a fragilisés à différents niveaux : manque de confiance en soi, difficultés à s’exprimer en français, problèmes pour créer des liens sociaux…

“Je ne parle pas assez bien français, je ne peux pas m’exprimer clairement”

En se frottant de près à la réalité d’interviews de passants, le projet leur a permis de sortir du strict cadre institutionnel pour évoluer dans un domaine qu’ils connaissaient peu. “J’ai pu interroger des personnes qui travaillent dans mon quartier et j’ai appris des choses dessus”, témoigne l’un d’eux. “J’ai pu vaincre ma peur de parler devant tout le monde”, ajoute un autre.

“J’ai appris que ma date d’anniversaire avait une histoire”

Le déroulement de l’ensemble du projet s’est effectué de manière très positive, la classe ayant saisi cette opportunité d’expression médiatique. Une réelle évolution a été visible dans leur façon de s’exprimer, dans leur confiance en eux et dans leur degré d’interaction. “Cela m’a permis de connaître les autres élèves de ma classe avec qui je ne parle pas”, déclare un participant. “Moi, j’ai appris que ma date d’anniversaire avait une histoire”, lance un autre. Ils ont également améliorer leurs compétences médiatiques et leurs connaissances du matériel radiophonique. “J’ai appris à parler dans un micro.” Les élèves de Sainte-Marie La Sagesse ont pu prendre conscience de leurs capacités. Cette expérience a été un réel enrichissement pédagogique et culturel pour les élèves, comme pour nous.

Activité 1 : mettre en rapport sa date d’anniversaire et des événements qui se sont déroulés le même jour

Activité 2 : réaliser une micro-chronique sur un thème personnel

Activité 3 : créer une courte fiction radiophonique

Activité 4 : réaliser un micro-trottoir dans son quartier

Retrouvez toutes les créations radiophoniques sur le site “Onditout”

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La jungle de Calais
“Jungle is not for us, it’s for animals”

La plupart des migrants passent par Calais avant de rejoindre le Royaume-Uni. Ils espèrent ainsi que leur séjour en France...

Fermer