"/>
13
Mai
2015

La Scooore League est proche de son dénouement avec les demi-finales des playoffs

La Scooore League est proche de son dénouement avec les demi-finales des playoffs

13 Mai
2015

Scooore League : vers un duel hennuyer en finale ?

Ostende-Charleroi et Alost-Mons, ce sont les deux affiches des demi-finales des playoffs du championnat de Belgique de basket-ball, la Scooore League. Deux équipes wallonnes et deux équipes flamandes se disputeront une place en finale au meilleur des cinq manches.

Ils étaient onze au départ, ils ne sont plus que quatre à pouvoir prétendre au titre de champion de Belgique. Le Brussels, Willebroek et Louvain ont été les premiers éliminés en n’obtenant pas leur billet pour les playoffs. Le week-end dernier, ce sont Limburg United, Anvers, Liège et Verviers-Pepinster qui ont vu leur parcours prendre fin au premier tour des playoffs. Reste donc Ostende, Alost, Mons et Charleroi. Tour d’horizon des forces en présence dans chaque série.

Ostende-Charleroi, le clasico

Les duels entre Ostende et Charleroi, les deux rivaux historiques, sont toujours des rencontres à suspense et dans une ambiance électrique. Il suffit de se remémorer la finale de 2012 remportée 3-2 par les Côtiers, considérée par certains comme la plus belle finale de ces 15 dernières années. Cette saison, les Flandriens ont dominé la compétition de la tête et des épaules, remportant 26 matches sur 30. Ce qui fait la force du groupe de Dario Gjergja ? Son collectif. Les 12 joueurs ostendais auraient leur place dans le cinq de base de chaque équipe de Scooore League. Ostende a donc toutes les cartes en main pour aller chercher un quatrième titre de rang.

En face, les Spirous ont connu une saison en demi-teinte. En début de saison, les dirigeants carolos avaient parlé d’une saison de transition. Une déclaration qui avait surpris tant le Spirou avait l’habitude de flirter avec les sommets de notre compétition. Seulement, les Carolos ont revu leurs ambitions à la hausse au fil de la saison et s’imposent comme un sérieux outsider. Les pensionnaires du Spiroudôme ont connu un début de saison difficile mais se sont retrouvés deuxièmes, après de belles victoires face à des concurrents directs. Une deuxième perdue lors de la dernière journée lors d’un lourd revers à Alost. Les hommes de Jacques Stas ont chuté à la cinquième place mais ont montré du caractère pour venir à bout de Limburg United au premier tour. Face à Ostende, c’est une autre paire de manches qui attend le Spirou mais dans un Clasico, tout est possible. Giovanni Bozzi, le président, estime que le Spirou ne fait pas office de petit poucet dans cette demi-finale.

 Alost-Mons, un duel plus qu’ouvert

L’autre demi-finale entre les Okapis alostois et les Renards montois est plus qu’indécise. Alost avait démarré la saison tambours battants en remportant ses six premiers matches de la saison avant de chuter chez l’ogre ostendais. Une défaite qui en a amené d’autres au point que les hommes de Brad Dean chutent à la sixième place. Les Okapis se sont bien repris en fin de saison ce qui leur a permis de terminer à la seconde place derrière Ostende. Grâce à cela, les Flandriens auront l’avantage du terrain lors de cette demi-finale. Un avantage non considérable quand on connaît la ferveur du public alostois lors des soirées de playoffs. Au Forum, les supporters sont très proches du terrain et mettent une énorme pression sur l’adversaire et le corps arbitral.

De leur côté, les Montois ont dû batailler ferme au premier tour pour se défaire d’une équipe d’Anvers déforcée. À l’instar de Charleroi, Mons-Hainaut a connu une saison en dents de scie. Pressenti avant le début de la saison comme le plus gros concurrent d’Ostende pour le titre, la machine montoise a mis du temps à se mettre en route. À l’heure actuelle, les Renards sont autant capables de l’emporter à l’extérieur que de perdre dans leurs installations. Le fait de ne pas avoir l’avantage du terrain pourrait donc ne pas être un problème pour les Hennuyers. Thierry Wilquin, le manager montois, nous a livré ses impressions avant cette série.

Pour revenir à l’avantage du terrain, Jérôme Brys, journaliste basket pour “La Dernière Heure-Les Sports” pense que ce dernier sera important, mais pas dans les deux séries.

 Une finale 100% wallonne ?

Les supporters hennuyers se mettent à rêver d’une victoire opposant les Spirous de Charleroi à l’équipe de Mons-Hainaut. Si les carolos parvenaient à atteindre la finale, il s’agirait d’un exploit tant Ostende fait figure d’ogre dans cette compétition. De plus, Charleroi n’a battu qu’une seule fois Ostende cette saison lors de la première journée de championnat. Avec l’avantage du terrain, toutes les cartes sont dans les mains des côtiers pour accéder au dernier stade des play-offs.

Cependant, Jérôme Brys ne voit pas les deux clubs hennuyers s’affronter pour le titre.

Malgré ces réserves, si Charleroi réussissait à franchir l’obstacle que représente l’équipe d’Ostende, il pourrait bel et bien rencontrer celle de Mons, qui, même si elle n’a pas l’avantage du terrain, a les armes pour rivaliser avec les Okapis.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Retrouvez le live du concert ASCEP #nuitdesmedias

[View the story "[Direct - concerts ASCEP] L'IHECS en musique" on Storify] → Retrouvez tous les articles du Bruxelles Bondy...

Fermer