"/>
29
Mar
2018

Immersion footballistique, au sein d'un groupe de supporters des Diables Rouges, les Belgian Patriots, à l'occasion d'un match amical.

Clubs de supporters des Diables Rouges au match amical Belgique - Arabie Saoudite

Immersion footballistique, au sein d'un groupe de supporters des Diables Rouges, les Belgian Patriots, à l'occasion d'un match amical.

29 Mar
2018

Au coeur du match avec les Belgian Patriots

Il est 18 heures. Les premiers supporters arrivent. Il pleut et le stade est encore presque silencieux. Des food trucks sont déjà installés. Les pronostics commencent autour d’un cornet de frites ou d’une bière. Mika, président des Belgian Patriots, club de supporters reconnu par 1895, soit le club officiel de supporters de Belgique, se trouve dans un café non loin du stade. Il y attend le reste de son club composé de ses meilleurs amis. Mika était président des clubs de supporters bruxellois, un poste qu’il a dû quitter lorsque les clubs se sont ré-organisés selon les 10 provinces.

Plusieurs minutes avant le match, le stade se remplit peu à peu alors que les joueurs s’entraînent. Les Belgian Patriots arrivent, à quelques minutes du coup d’envoi, juste après que les joueurs de chaque équipe aient été annoncés. Ils se fraient un chemin jusqu’à leur place. Les gradins, du côté des clubs, sont déjà remplis. L’ambiance n’est pas encore à son comble, mais déjà une bagarre éclate dans les gradins. Des supporters d’un autre club ont, semble-t-il, déjà trop bu. Au sein des Belgian Patriots, cela n’arrive jamais car ils se connaissent tous très bien, expliquent ils.

Les joueurs sont sur le terrain. L’hymne de l’Arabie Saoudite se finit. Et ce n’est qu’au moment de l’hymne belge que les supporters commencent à donner de la voix. Ils chantent pour encourager leurs joueurs préférés. Ils créent un rythme alors qu’on entend des “Olé Olé” et des “Tous ensemble.” Un tambour est présent dans le fond du stade, c’est le donneur de rythme. Quant aux Belgian Patriots, ils se contentent de le suivre.

C’est toute cette ambiance que recherchent les Belgian Patriots en assistant à tous les matchs de la Belgique. Ils aiment ce côté bon enfant des matchs belges. Quentin et Mickaël sont en tout cas partisans de cette ambiance assurée. Egalement supporters du Real Madrid, ils ne ratent pas un match de la Belgique depuis plusieurs années et cela grâce à Mika, qui a voulu lancer son propre club de supporters composé uniquement de ses amis. Supporter les Diables Rouges n’est pas la seule occasion de suivre le sport pour ces assidus du football.

 

Après 13 minutes de jeu, Romelu Lukaku marque le premier but. Le stade s’enflamme, les supporters clament son nom. La tension se maintient jusqu’au deuxième goal de Lukaku, à la 39ème minute. La mi-temps se déroule déjà dans un esprit de victoire.

Belgian Patriots, une grande famille

Mickaël souligne qu’ils sont malheureusement devenus “un petit peu adultes”. Malgré leurs responsabilités, ils s’octroient le loisir d’aller au stade de temps en temps : “Le club nous permet de nous retrouver entre potes“. Selon Eric, membre depuis 5 ans, l’amitié est la seule manière d’éviter les conflits entre membres. Le club forme une grande famille, une communauté réunie par une passion commune. En plus d’avoir toujours des places disponibles à un prix réduit, ils peuvent décompresser et échapper à la vie quotidienne le temps de quelques heures.

Le match reprend, les supporters font quelques commentaires sur les membres de chaque équipe, ainsi que sur le Mondial, qui arrive prochainement. “Et l’Italie elle est dans quel groupe ?” demande Mika à un gars quelques rangées plus bas. “Dans le groupe Z !” crie son interlocuteur. Mika se tourne alors vers Quentin : “J’ai faim ! Allons chercher un hamburger ! ” Quentin refuse : “Je ne voudrais pas perdre mes tablettes de chocolat !” rit-il… avant d’aller se chercher une bière.

Une grande concentration se fait ressentir dans les gradins, le stade est un peu plus calme. Eden Hazard sort du terrain. Ce qui permet aux supporters de se lancer dans une conversation sur la mode sportive : “Ses chaussures sont vraiment d’un orange dé-gueu-lasse !” Le sélectionneur fait alors entrer Michy Batshuayi et Radja Nainggolan. “Radja Nainggolan olé olé” s’emballe la foule pendant de longs instants. Le joueur de l’AS Roma peut compter sur ses fidèles partisans qui scandent son nom.

Deux buts s’ensuivent : le premier de Michy Batshuayi et le second du célèbre Kevin de Bruyne, les deux à moins d’une minute d’écart. La victoire est maintenant assurée. Les supporters continuent pourtant d’encourager leurs joueurs sans relâche.

Les Belgian Patriots seront évidemment de retour au stade le 2 juin contre le Portugal, avec une opération spécial KIDS. Ils amèneront leurs enfants dans les gradins pour les initier à l’art de porter la victoire.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Des journalistes sur la place communale
Et les médias demandèrent à la banlieue de tendre l’autre joue

- « Il y a un énorme fossé entre la vision de la rédaction et la réalité du terrain »....

Fermer