"/>
4L Trophy au Maroc
24
Fév
2016

Suite des aventures de notre reporter intégré au 4L Trophy.

Routes sinueuses dans les montagnes de l'Atlas pour les Renault de la 4L Trophy.

Suite des aventures de notre reporter intégré au 4L Trophy.

24 Fév
2016

4L Trophy : notre Renault 4 bien arrivée au Maroc

Écrire un article en plein air, Ricard à la main, c’est ça aussi le 4L Trophy ! L’arrivée au Maroc a été mouvementée. La météo pas très clémente y est pour quelque chose.

La traversée du détroit de Gibraltar forte en émotions pour notre reporter intégré au 4L Trophy. Plusieurs centaines de voitures sont restées coincées dans le bateau resté à quai et d’autres, comme celle de notre journaliste, étaient encore sur le parking d’embarquement. La Méditerranée était déchaînée et la nuit au bivouac a été tout, sauf reposante. Les équipages étaient fatigués et ont passé la nuit dans leur voiture. Les tensions étaient palpables, mais il fallait passer au-dessus et se préparer au sable du désert qui les attendait.

Le calme après la tempête

Après cette liaison très désagréable sur la fin entre Algésiras (Espagne) et Midelt (Maroc), le temps est enfin à la détente et à l’amusement. À cause des tempêtes qui s’abattent sur la Méditerranée, notre équipage a pris le bateau avec 14 heures de retard, rendant les 9h de routes prévues, assez difficiles. La grogne s’est calmée en arrivant dans les montagnes de l’Atlas, quand, brisant le silence régnant, les 600 4L qui se trouvaient dans la même galère, faisaient chemin vers Midelt. Malgré la nuit froide, les paysages extraordinaires ont calmé les colères et mis du baume au cœur. Ça y est, on est enfin au Maroc !

Aujourd’hui, nous avons rejoint le bivouac de Merzougat en partant à 6h du matin, sous des températures polaires. Nous y resterons trois nuits avant la fameuse étape marathon de 24h en autonomie. Les pistes traversées aujourd’hui ont donné un “warm-up” des jours qui suivront. Bosses, sable mou et rochers mettent la 4L et ses pilotes à rude épreuve. Notre voiture tient étonnement bien le coup. Elle qui, avant le raid avait fait ses “maladies de rodage” en nous mettant plusieurs fois en danger, n’a consommé que 30 cl d’huile en 3500 km et c’est tout… une merveille. Et pourtant, la piste ne la ménage pas. Traverser le Maroc et son désert à bord d’une voiture qui a 30 ans et seulement 116.000 km au compteur, relève de l’inimaginable. La fierté d’être de la partie est grande.

Nous avons remis le matériel scolaire et les dons à destinations des enfants du désert. Cette année, cette récolte permettra de scolariser 200.000 enfants et de construire trois écoles. Chaque 4L, aussi petite soit-elle, a contribué à cette action très importante dans la région. Pourtant, certains locaux n’apprécient pas la rallye et nous déplorons d’ores et déjà plusieurs coups sur la voiture dus à des jets de pierre.

Demain, nous attaquerons une boucle de pistes de sable et de roches de 135 km plus ou moins. Roadbook et boussole en main, la journée s’annoncera sportive et forte en amusement.

À bientôt !

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

One Response to “4L Trophy : notre Renault 4 bien arrivée au Maroc”

  1. myriamgresse@gmail.com' Petit Gresse dit :

    Super, contents de vous voir et d’avoir de vos nouvelles; bon amusement et beau voyage BIZZ Les “Petit”

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Consultation dans le bureau d'un médecin grec.
Les Belges appelés à se mobiliser contre un “Grexit médical”

L'ONG Médecins du Monde et deux hôpitaux bruxellois ont lancé mardi 23 février une campagne, "Urgences Grèce - Stop au...

Fermer