"/>
L'équipe nationale belge de football
01
Avr
2015

Suite à leur victoire face à Israël, quel est le bilan de l’équipe nationale belge à la mi-parcours ?

Suite à leur victoire face à Israël, quel est le bilan de l’équipe nationale belge à la mi-parcours ?

01 Avr
2015

Diables Rouges : premiers, sans vraiment forcer

Au lendemain de leur victoire 0-1 en Israël, les Diables Rouges, bien que pas très convaincants ce mardi, s’emparent de la première place du groupe B. Ils devancent à la différence de but le pays de Galles, où ils se déplaceront pour leur prochain match le 12 juin. Quels enseignements sont à tirer après ce premier tour ?

Fébrile et rassurante

C’est toute l’absurdité qui entoure la défense de la sélection belge et de son capitaine en tête de liste. Compartiment le moins fourni de l’effectif sur le papier, pas toujours très sereine, elle reste pourtant l’une des meilleures d’Europe en terme de statistiques. Avec seulement un but encaissé en cinq matches, elle n’est égalée que par la Roumanie et l’Angleterre. Personne ne fait mieux. Et quand elle est dépassée, elle peut compter sur un gardien exceptionnel, encore élu homme du match hier soir, pour sauver les meubles. Le portier de Chelsea, Thibault Courtois, est souvent considéré comme le 2ème meilleur gardien du monde actuellement. Il ne serait devancé, selon les spécialistes, que par Manuel Neuer. Et dire qu’il n’a que 22 ans !

Malgré tout, il faut rester vigilants. Avec les différentes blessures qui planent autour de la défense belge (Vermaelen, Meunier, De Bock) et l’indisponibilité de Kompany suite à son carton rouge, quelle sera la défense alignée pour le match décisif face au pays de Galles en juin prochain ? Monté suite à l’exclusion de son capitaine hier soir, Boyata semble être le premier choix mais le jeune joueur aura-t-il l’expérience suffisante pour contrer les Gareth Bale et autres stars galloises ? Le résultat du match permettra sans doute à l’équipe victorieuse de se diriger vers la qualification. Pour l’autre, il faudra surveiller Israel qui n’est qu’à 3 petits points…

Physique et technique

C’est probablement la zone de jeu la plus sûre de l’équipe, le milieu de terrain. Très bon à la récupération, à la construction et même à la finition (à l’image des trois derniers buts en deux matches de Fellaini), le milieu de l’équipe nationale est riche en qualité et en quantité. Avec des joueurs comme Nainggolan, Fellaini ou Defour, l’entrejeu des diables rouges peut être très costaud. Dans l’autre sens, des joueurs comme Witsel, de Bruyne ou Chadli savent très bien jouer au ballon et effectuer la passe clé qui débouchera sur une occasion : complémentarité.

Cela ne devrait donc pas beaucoup bouger dans les choix de Marc Wilmots pour la suite de la compétition. Avec un Nainggolan enfin titulaire et très impressionnant, un Witsel toujours aussi précieux et intouchable et un Fellaini décisif et en grande forme, aucune révolution n’est prévue à l’ordre du jour. Derrière eux, les Defour, Dembélé et autres Chadli attendent leur chance sur le banc de touche. Et ce n’est pas prêt de changer… On attend donc du milieu de terrain qu’il garde cette régularité qui fait sa force.

Talentueuse et Inconstante

Hazard, de Bruyne, Lukaku… Ces noms, ce sont ceux qui alimentent le marché des transferts chaque été et chaque hiver. Encore très jeunes (aucun d’entre eux n’a plus de 24 ans), nos pépites peinent à trouver la régularité qui fait leur force dans leurs clubs respectifs. Capables du meilleur, comme lors du match contre Chypre, ils ont aussi quelques difficultés à assumer leur rôle de « star » lors des grosses rencontres. Le constat est clair : deux buts marqués seulement face aux trois meilleures équipes du groupe (Israel, Bosnie, pays de Galles) et à chaque fois par un milieu de terrain (Nainggolan et Fellaini).

On attend donc plus de notre attaque lors du second tour et notamment pour trouver la faille face au pays de Galles. L’équipe du joueur du Réal Madrid, Gareth Bale, attendra probablement dans sa moitié de terrain avant de repartir en contre. Un schéma tactique qui ne plait pas beaucoup à nos attaquants (Hazard, de Bruyne, Lukaku) plutôt habitués à jouer en contre-attaque, eux aussi. Les solutions ne manquent pourtant pas en attaque. Benteke, Batshuayi, Origi, Mertens, Mirallas, Ferreira-Carrasco… Tous sont autant de possibilités pour percer les défenses adverses. A moins que les titulaires actuels ne retrouvent leur niveau, ce qu’espère tout amateur de football.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Plan du nouveau métro
[Poisson d’avril] Une station de métro sous la place du Jeu de Balle

Après le refus local de l’idée du parking souterrain sous la place du Jeu de Balle, le Conseil Communal bruxellois...

Fermer