Un camion de pompiers en intervention.
14
Déc
2018

Alors que des syndicats dénoncent aujourd'hui le manque d'avancées dans le dossier de la pénibilité des métiers, nous avons tendu nos micros aux premiers concernés.

Alors que des syndicats dénoncent aujourd'hui le manque d'avancées dans le dossier de la pénibilité des métiers, nous avons tendu nos micros aux premiers concernés.

14 Déc
2018

Institutrice maternelle, pompier, boulanger : tous des métiers pénibles ?

En mai dernier, une pré-liste des métiers reconnus comme pénibles était rendue publique dans l’avant-projet de loi du gouvernement. Les métiers pénibles sont définis sur base de quatre critères : la charge physique du travail, son organisation (de nuit, en équipe), les risques pour la sécurité et la charge mentale et émotionnelle. Ce dernier devant impérativement être associé à un des trois autres pour qu’un métier figure sur la liste. Au sein du conseil national du travail, patrons et syndicats avaient jusqu’au 15 novembre pour trouver un accord définitif. Rien n’a encore été conclu. Aujourd’hui, le débat fait donc toujours rage. Ce vendredi 14 décembre, des actions syndicales et des mouvements de grève frappent tout le pays. Les syndicats souhaitent exprimer leur colère vis-à-vis de l’échec des négociations.

Les pompiers et les institutrices maternelle sont pour l’instant repris sur cette liste des métiers pénibles et pourraient donc soit prendre leur retraite plus tôt soit bénéficier d’un bonus pension. Les boulangers ne sont, eux, pas concernés, au grand dam de toute la profession. Nous avons tendu notre micro à ces trois corps de métiers désireux de partager leur quotidien et leurs revendications.

Rémy, 27 ans, pompier.

Christine, 52 ans, institutrice maternelle.

D’autres métiers ne devraient pas bénéficier de ces privilèges. Les boulangers devront probablement travailler jusqu’à 67 ans. Leur métier est-il moins pénible qu’un autre ?

Charles, boulanger.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
La N-VA est-elle la gagnante de la mort de la Suédoise ?

Le scénario a déjà été conté et raconté dans tous les médias. Le film du 8 décembre 2018 est déjà...

Fermer