"/>
Solange a 75 ans et fait partie du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté.
23
Sep
2016

Immersion photographique chez Solange, liégeoise, pensionnée aux maigres revenus, et pleine de surprises.

Dans son salon à Liège, Solange attend que la journée se termine.

Immersion photographique chez Solange, liégeoise, pensionnée aux maigres revenus, et pleine de surprises.

23 Sep
2016

Solange, retraitée dans la solitude d’un deux-pièces

Dans le cadre d’un atelier de Master 1 encadré par le graphiste Marc Dausimont et les photographes Roger Job et Laurent Poma, je devais rencontrer une personne pensionnée et raconter son histoire. Je souhaitais m’intéresser à une  figure ayant des difficultés financières, malgré un passé de travailleuse. Par l’intermédiaire de Jean-François Tamellini, secrétaire fédéral de la FGTB, j’ai eu la chance de faire la connaissance de Solange.

Solange m’a accueillie pour quelques jours dans sa vie et dans son deux-pièces situé prêt de la gare de Liège-Guillemins. Calfeutrée dans son salon, du thé et des biscuits sur la table, elle m’a parlé avec un soulagement presque palpable. Les rares silences se noyaient immédiatement dans le bruit des tractopelles du dehors. Je n’ai jamais entendu de tristesse ou de fatalisme mélancolique dans sa voix, seulement des éclats de rires et une très grande gentillesse.

Solange cache son Je

Solange a vécu une folle jeunesse d’auto-stoppeuse et de travailleuse acharnée. Elle commence sa carrière en usine, à l’âge de 14 ans. Solange descend ensuite dans le soleil du Midi, où elle restera 20 ans comme femme de chambre pour la même patronne. Elle revient enfin en Belgique pour s’occuper de sa mère malade, honorant ainsi une promesse faite à son père, et ce contre l’avis de ses frères.

  • Solange, pensionnée belge, dans son salon.
    Après le payement du loyer et de ses médicaments, il reste à Solange environ 300 € par mois pour vivre.
  • Une des poupées de Solange, pensionnée belge.
    Solange était vue comme la "mauvaise de la famille". Quand quelque-chose n'allait pas, elle claquait la porte et taillait la route. Fille-mère à 21 ans, elle ne s'est jamais mariée au père de ses enfants qui la trompait. Quand la police l'a appelée pour la prévenir qu'il était mort dans une bagarre de saoulards, elle s'est écriée : "Champagne !".
  • Solange, pensionnée belge, regarde par la fenêtre de son salon.
    Solange ne peut plus sortir de chez elle. Son dos la fait souffrir depuis 1990, mais sa santé s'est dégradée ces dernières années. A la suite d'un infarctus, les médecins lui ont même déconseillé de tricoter. Elle se fait livrer des surgelés deux fois par mois, car rester derrière son évier la fatigue trop.
  • A Liège, la vue de chez Solange, pensionnée belge.
    En bruit de fond constant, les ronronnements des tractopelles derrière la gare de Liège.
  • La chambre de Solange, pensionnée belge.
    Deux choses manquent vraiment à Solange : sa fille installée en Suisse et les voyages.
  • La robe de chambre de Solange, pensionnée belge.
    Solange a une double sciatique, un disque lombaire écrasé, a déjà fait un infarctus et suit également un traitement pour son diabète.
  • Le plafond du salon de Solange, pensionnée belge.
    A 75 ans, Solange fait dorénavant partie du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, où elle joue le rôle de secrétaire et où elle "tient la cagnotte".
  • Le chat de Solange, pensionnée belge.
    Cacahuète a 3 ans. C'est un cadeau de son petit-fils.
  • Solange, pensionnée belge, et sa petite-fille prennent le goûter.
    D'après Solange, "les grands-mères qui n’ont pas connu leur jeunesse ne comprennent pas leurs petites-filles".

Solange a aujourd’hui 75 ans. Elle occupe ses journées avec son rôle de secrétaire du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté, en regardant la télévision, en prenant soin de son chat Cacahuète et occasionnellement de sa petite-fille.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Molengeek
ÉVÉNEMENT. Débattons ensemble de la place du citoyen dans les médias

Vous ne comprenez pas toujours le traitement médiatique de certains événements ?! Pour vous, les médias sont parfois déconnectés des...

Fermer