Le responsable du centre Fedasil de Woluwe-Saint-Pierre, Benoît Genin, pose à côté des trophées remporté par de jeunes réfugiés
06
Nov
2016

Depuis 2015, des partenariats fleurissent pour favoriser l'intégration des jeunes réfugiés et créer plus de cohésion sociale.

Benoît Genin, responsable du centre Fedasil de Woluwe-Saint-Pierre, à côté des trophées remportés par de jeunes réfugiés. Photo : Karim Oriam

Depuis 2015, des partenariats fleurissent pour favoriser l'intégration des jeunes réfugiés et créer plus de cohésion sociale.

06 Nov
2016

Le Kraainem FC et le RWDM unis à Fedasil pour les réfugiés

Le 6 septembre dernier, le RWDM a annoncé un nouveau partenariat avec le centre Fedasil du Petit Château. Le projet permet à de jeunes réfugiés de participer à des entraînements de football avec les joueurs du club. Une initiative applaudie par la commune de Molenbeek, où le club est basé. Pour cause, le partenariat qui a servi de modèle en 2015 est celui du Kraainem FC avec le centre Fedasil de Woluwe-Saint-Pierre (W-S-P) : un projet qui a bénéficié à 700 réfugiés. Et une réussite qui a permis de relancer le partenariat pour une nouvelle saison. Benoît Genin, responsable du Fedasil W-S-P, explique les raisons de ce succès : « Le sport est vecteur de cohésion, il permet moins de violence, moins de fatalité et de meilleures relations entre les jeunes réfugiés et le personnel du centre. Quand on joue tous ensemble sur un terrain, on est sur un même pied d’égalité. »

Un problème d’image

En plus des entraînements, des cours de français et de néerlandais sont dispensés par des éducateurs du centre. Le partenariat du Kraainem FC avec le Fedasil W-S-P a ainsi été repris par l’UEFA Fondation for Children dans sa liste de projets pilotes et a été cité en exemple lors de la semaine européenne du sport. Pas étonnant que le RWDM cherche à reproduire ce modèle. Pour son manager général, Thierry Dailly, « les réfugiés en Belgique souffrent d’un gros problème d’image. Il en va de même pour Molenbeek, depuis les attentats de Bruxelles. Notre partenariat avec le centre du Petit Château, c’est l’occasion de montrer une autre réalité que celle des médias. Nos joueurs sont de toutes les nationalités et il y a une formidable solidarité entre eux. »

Ahmed El Khannouss, échevin des Sports de Molenbeek, estime que « ce genre de projet ne peut être que louable et positif pour la commune ». Il rappelle que « plus de 130 clubs sportifs, toutes disciplines confondues, participent à plus de cohésion sociale au sein de Molenbeek ».

Graines de champions

Au Fedasil de Woluwe-Saint-Pierre aussi, on s’est fixé un but socio-sportif : « En plus de notre partenariat avec le Kraainem FC, nous développons un projet avec un club de cricket », précise Benoît Genin. « On participe régulièrement à des compétitions de course à pied et on a créé une salle de boxe en sous-sol, grâce à des sacs de frappe que nous avons reçus. On a énormément de soutien ! » Un des derniers en date : la championne olympique d’heptatlon, Nafissatou Thiam, qui a rendu visite au centre le 14 février dernier, trois mois avant sa qualification aux Jeux Olympiques de Rio.

« Nous aussi, nous avons nos champions, raconte Benoît Genin. En 2013, on avait accueilli un jeune Éthiopien avec de gros problèmes de violence. Un jour, je lui ai dit : ”soit tu continues tes bêtises et tu auras des soucis, soit tu viens t’entraîner à la course avec moi !” Il m’a écouté. Quelques mois plus tard, il a fini premier sur 500 participants aux Foulées des Flosses de Woluwe-Saint-Pierre. Ces jeunes regorgent de potentiel, pourvu qu’on leur donne les moyens de faire leurs preuves. »

Karim Oriam,
Etudiant en B3 à l’IHECS

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Le « master » designer Stefan Sagmeister dispense sa leçon au KIKK 2016

Stylets en main. Cerveaux en surchauffe. On ne gratte plus le papier, mais la tablette graphique dans le Palais des...

Fermer