"/>
Expo we porn Gsara
12
Nov
2016

L'expo temporaire WEPORN interroge notre rapport à l'image de la sexualité. Du 5 novembre au 3 décembre, à Bruxelles

Séries d'affiches par Anetta Mona Chisa & Lucia Tkacova.

L'expo temporaire WEPORN interroge notre rapport à l'image de la sexualité. Du 5 novembre au 3 décembre, à Bruxelles

12 Nov
2016

L’art pour questionner la pornographie

Qui n’a jamais entendu parler du célèbre site pornographique YouPorn ? C’est en clin d’oeil à cette plateforme de téléchargement que la nouvelle exposition choc qui s’ouvre a Bruxelles s’intitule WEPORN. Organisée par l’ASBL GSARA, elle a pour ambition de bousculer le spectateur, d’ “analyser les pornographies comme genre, comme phénomène de société, comme rapport aux images“.

Par le biais de cette exposition, François de Coninck et Pierre-Yves Desaive, désirent montrer la fascination actuelle pour la « pornographisation ». Et interroger notre rapport à la représentation de la sexualité omniprésente de la société.

La pornographie n’est pas nouvelle, certes. Mais elle est de plus en plus présente et accessible grâce à l’utilisation grandissante d’Internet. Énormément de sites peuvent être visités gratuitement, sans filtre, ni même demande d’âge. C’est cette banalisation de l’image de l’acte sexuel que questionne WEPORN.

Femme objet

Dès l’entrée dans la galerie, le ton est donné. La vidéo sur la gauche met directement dans l’ambiance : un homme et une femme en plein coït. En lisant ceci, on pourrait penser que cela n’a rien d’anormal. Sauf que, la femme n’est pas en train de prendre du plaisir. Elle laisse l’homme faire son affaire pendant qu’elle se maquille. Plusieurs interprétations de l’image sont possibles. La mienne m’oriente vers une image de la femme comme instrument de l’homme.

Des peintures emblématiques comme « Le Déjeuner sur l’herbe» d’Édouard Manet sont également utilisées et détournées. De loin, l’œuvre apparaît comme étant normale. Mais en s’approchant, on découvre que ce n’est plus une peinture classique, mais bien un montage. Des milliers de photographies d’ébats sexuels reforment cette œuvre symbolique.

Juan d'Oultremont, Porn (re)framing. Recadrage de photos de films pornographiques.

Juan d’Oultremont, Porn (re)framing. Recadrage de photos de films pornographiques.

L’objectif dans tout ça ?

Le but de cette exhibition n’est pas de juger la prolifération de la pornographie, mais d’amener le public à se poser des questions au sujet de celle-ci. En plus de cela, il s’agit d’une démarche qui touche à l’éducation aux médias et à la vie sexuelle.

Des dizaines d’artistes sont donc exposés pour une courte durée dans la Galerie Levy – Delval. C’est sous la forme de photographies, vidéos, peintures, dessins et objets que ceux-ci ont décidé de s’exprimer sur le sujet.

  • Richard Conte, Pommes libertines.
  • Damien De Lepeleire, femme découpée.
  • Gauthier Hubert, jeune fille observant sa moule.
  • Eric Delayen, wandering love.
  • Alain Riviere, fucking brains.
  • Disques vinyles découpés.

Informations supplémentaires :

WEPORN est une exposition temporaire se déroulant du 5 novembre au 3 décembre 2016 (entrée libre du mercredi au samedi de 14h00 à 18h00) à la Galerie Levy – Delval (Rue Fourmois, 9. 1050 Bruxelles).
Page Facebook de l’évènement

ÉVÉNEMENTS A VENIR (entrée libre)

Jeudi 17/11/2016 – 19:30
Performances coquines et intimistes : lecture (Catherine Pierloz) et broderie érotique (Olga Mathey)
Jeudi 24/11/2016 – 19:30
Écoute publique
On n’est pas des animaux (2004, BE, 100′) de Guillaume Istace

CONFÉRENCES

Jeudi 17/11/2016 – 14:00-17:30
Les ados et le porno
ISELP (s.r.) (Boulevard de Waterloo 31, 1000 Bruxelles)
Mercredi 14/12/2016 –  17:30-19:30
Le X est-il politique ?
Université de Saint-Louis (Boulevard du Jardin Botanique 43, 1000 Bruxelles)
Mercredi 30/11/2016 –  17:30-19:30
Les pornographies 2.0,  vers une culture sexuelle augmentée ? (sous réserve)
Université de Saint-Louis (Boulevard du Jardin Botanique 43, 1000 Bruxelles)

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Trump et Jinping
Donald Trump déteste-t-il vraiment la Chine ?

C’est officiel, Donald Trump est le 45ème président des États-Unis d’Amérique. Il a mené une campagne dans laquelle il s’est...

Fermer