"/>
15
Mai
2016

"Pour être consultant, il faut avoir été athlète ou coach, sinon c’est difficile de percevoir les petites subtilités sur la piste".

Frédéric Xhonneux était l'invité de la tranche sport de la Grande émission dans le cadre de Nuit des médias, aux côtés de Vincent Langendries (RTBF).

"Pour être consultant, il faut avoir été athlète ou coach, sinon c’est difficile de percevoir les petites subtilités sur la piste".

15 Mai
2016

PORTRAIT. Frédéric Xhonneux, un décathlonien à la RTBF

25 ans après avoir enfilé ses premières chaussures de course, Frédéric Xhonneux raccroche et tente une autre aventure. Il va devenir consultant pour la RTBF cet été lors des Jeux olympiques. L’occasion pour nous de revenir sur sa carrière, mais également sur ses multiples casquettes pour sa reconversion.

Tout démarre pour lui à l’age de 7 ans, lorsque ses parents décident de l’inscrire à l’athlétisme. « C’était une décision familiale car mon frère en faisait et le stade était près de ma maison. C’est tout simplement comme ça que j’ai commencé ».

Un hasard qui verra naitre un des meilleurs décathloniens que la Belgique ait connu. Pas forcément attiré par le décathlon de prime abord, c’est son entraineur qui le convaincra de se pencher sur l’une des plus belle discipline de l’athlétisme.  « J’étais bon dans toutes les épreuves et mon entraineur, quand j’étais petit, m’avait dit que le décathlon, c’était la plus belle des épreuves. Il avait senti que j’avais un certain talent là-dedans il m’a encouragé à persévérer dans cette voie ». Et il aura eu raison puisqu’en 2003, il devient pour la première fois champion de Belgique. Deux ans plus tard, il décroche la 14e place aux Championnat du monde d’Helsinki. Puis en 2008, le jour de son anniversaire, il bat le record de Belgique et atteint les 8142 points lors d’un meeting en Italie. C’est d’ailleurs ce qui restera son plus beau souvenir parce qu’en plus d’un record personnel, celui-ci lui permet d’être qualifié pour les Jeux olympiques.

Malheureusement pour lui, il se blesse lors du concours de hauteur, l’avant dernière épreuve du premier jour de compétition. Peu d’espoir était permis avec une élongation des quadriceps. Pourtant, lors de l’épreuve du 400 mètres, il se présente. Cependant, au lieu de prendre le départ, il retourne dans les coulisses… Juste un dernier tour de piste pour des Jeux olympiques stoppés trop tôt.

Former la nouvelle génération

Maintenant, c’est au bord du terrain qu’il aide la future dynastie de décathloniens qui émerge peu à peu en Belgique. “Y a des bons jeunes, depuis moi et François Gourmet. Il y en a plein d’autres qui arrivent, notamment Thomas Van der Plaetsen qui est un surdoué dans ce domaine. On peut l’attendre vraiment à un très haut niveau à Rio.

Pour poursuivre sa passion, il organise des formations pour devenir entraineur. De plus, il est membre d’une ASBL qui promeut l’athlétisme avec un projet bien précis. “C’est vrai qu’à terme, j’aimerais pouvoir prendre en charge un groupe de décathloniens pour les former et les aider à atteindre leur propre ‘haut niveau’.

En plus d’encadrer la relève, on pourra retrouver Frédéric Xhonneux au micro. Il va devenir consultant pour la RTBF cet été.  “Disons que la passion anime les deux métiers, ça reste dans les mêmes sujets. Ca se fait de manière fluide, je reste dans le milieu en connaissant bien les athlètes et l’actualité. Ça me permet d’avoir beaucoup d’informations à distiller”.

Son parcours est indéniablement un atout pour cette nouvelle fonction. “Pour être consultant, il faut avoir été athlète ou coach, sinon c’est difficile de percevoir les petites subtilités sur la piste d’athlétisme”. C’est donc un rôle de décryptage qui l’attend dans les émissions sportives du service public. Un défi que ce passionné n’a pas peur de relever.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Drapeau de la communauté transgenre
Trans-médiatisation : l’image des personnes transgenres au cœur de la Belgian Pride

Si la Belgique occupe une place de premier plan dans la lutte contre les violations des droits humains des personnes...

Fermer