"/>
Les programmes de sauvetages et la politique migratoire de l’Europe sont remises en cause et poussent les autorités à l’urgence. 35 000 personnes auraient traversé la Méditerannée depuis le début de l’année 2015, selon le Haut-Commissariat aux refugiés de l’ONU. 1600 y ont perdu la vie.
22
Avr
2015

Les corps sans vie s’accumulent. Combien de temps l’Europe les regardera-t-elle s’entasser? Humeur.

Les corps sans vie s’accumulent. Combien de temps l’Europe les regardera-t-elle s’entasser? Humeur.

22 Avr
2015

Drames en Méditerranée : naufrage de la politique européenne

C’est avec la nausée que cette semaine a débuté. Comme un sentiment de mal de mer à lire les titres qui ne cessent de pleuvoir et dont les mots giflent le visage : Méditerranée, Cimetière humain, Chaos, Naufrage, Morts, Migrants.

L’état de choc laisse très vite place à la colère, à une envie de révolte. Comment l’Europe peut-elle encore prétendre à une crédibilité décisionnaire quand sa politique assassine chaque jour ? L’Europe est lâche et se trompe de voie. 35 000 personnes auraient traversé la Méditerannée depuis le début de l’année 2015, selon le Haut-Commissariat aux refugiés de l’ONU. 1600 y ont perdu la vie.

Les programmes d’intervention en mer et la politique migratoire de l’Europe sont remis en cause et poussent les autorités à l’urgence. Une réunion est prévue ce jeudi 23 avril à Bruxelles. Les besoins sont pourtant clairs et ce depuis longtemps.

Il faut mettre à nouveau un plan de sauvetage et non de surveillance en place. Frontex a remplacé son opération de sauvetage « Mare Nostrum » par une mission de surveillance « Triton » dont le budget a été divisé par trois. Qu’attend l’Europe avec cette mesure ? Prévenir plutôt que guérir ? Des milliers de vies auraient pu être épargnées sans cette erreur.

Une Europe plus solidaire

S’agissant de la politique européenne d’asile, Volker Turk, haut-commissaire adjoint des Nations unies pour les réfugiés, pointe des manquements : « Les dirigeants politiques européens devront apporter les réponses qui conviennent, basées sur les valeurs fondamentales de l’Europe, sur les droits humains et la dignité humaine, la responsabilité, la solidarité. »

Les guerres qui sévissent sur le globe et les victimes qui les fuient sont-elles complètement étrangères à notre continent ? Michel Rocard pourrait aujourd’hui destiner sa célèbre phrase formulée en 1989 à l’Europe qui « ne peut pas accueillir toute la misère du monde, mais elle doit en prendre fidèlement sa part. »

Après le choc et le déni, je suis amère. Amère d’imaginer ces milliers de personnes fuyant l’enfer pour trouver pire. Abattue pour ces hommes, femmes et enfants rêvant d’une vie meilleure pour finir dans un cimetière marin. Affligée de voir que le monde ne peut pas se permettre d’être solidaire. Blessée d’encore entendre que « le bruit et l’odeur » de l’immigration, pointés par Jacques Chirac en 1991, en font toujours trembler certains aujourd’hui.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Nardy est candidate au grand départ vers israël
Alya : le rêve israélien séduit toujours plus de juifs européens

L’Alya, pour un juif, désigne l’acte d’immigrer en Israël. Synonyme de renaissance, il s’accompagne souvent de l’acception d’une autre culture,...

Fermer