"/>
Calendrier de l'Avent inversé
07
Déc
2016

En cette période de grand froid, le projet de calendrier de l'Avent inversé invite à profiter de Noël pour venir en aide aux plus démunis.

Un petit geste pour l'homme, un grand pas pour l'humanité. Capture d'écran de la page Facebook "OOo Un réveillon de Noël pour tous 0oo".

En cette période de grand froid, le projet de calendrier de l'Avent inversé invite à profiter de Noël pour venir en aide aux plus démunis.

07 Déc
2016

Le panier de l’Avent remet la solidarité au centre de Noël

Premier jour du mois de décembre, les “Noëlophiles” ouvrent délicatement la première case de leur calendrier de l’Avent, ravis du retour tant attendu de leur période favorite de l’année. À des lieues de cet enthousiasme hivernal, une frange grandissante de la population se désole de l’esprit toujours plus commercial de la fête de Noël. Pour eux, la loi du consumérisme a mis sous l’éteignoir les valeurs fondamentales liées à la période : le partage, l’esprit de famille et la solidarité. C’est pour remettre l’humain au centre de Noël que Céline Casterman a organisé cette année un calendrier de l’Avent inversé.

Remplir les cases au lieu de les vider

Comme chaque année, tu te réveilles le sourire aux lèvres. Ton esprit guilleret retombé en enfance, tu dévales les marches de l’escalier quatre à quatre pour aller sortir du placard de ta cuisine le sacré Graal, ton calendrier de l’Avent. Mais dans ce calendrier particulier, ni petite case à vider ni chocolat. Juste une boîte à chaussures vide, qui attend d’être remplie.

Le principe est assez simple : chaque matin, jusqu’au 24 décembre, tu déposes dans la boîte de la nourriture et des produits de première nécessité. Seuls l’alcool et la nourriture à réchauffer y sont prohibés.

Calendrier de l'Avent

Capture d’écran de la page Facebook “OOo Un réveillon de Noël pour tous 0oo”.

Durant toute la période de l’Avent, Céline accueillera chez elle, à Genappe et à Evere, tous les paniers garnis pour les distribuer, le 25 décembre venu, à des personnes dans le besoin.

Deux calendriers pour le prix d’un

Le projet fait suite à une initiative similaire organisée à Mons par l’ASBL Solidarité SDF Mons qui a ensuite vu naître une multitude d’équivalents locaux, en Belgique comme en France.

À une époque où le repli sur soi et l’individualisme semblent, trop souvent, être les réponses à un monde de plus en plus instable, ces signes de générosité désintéressée méritent d’être soulignés.

Bruxellois, tu sais donc à qui t’adresser si tu veux mettre ton Noël à profit pour soutenir cette initiative honorable. Et si tu n’es pas contre l’idée d’aider mais que tu n’es pas prêt à sacrifier ton chocolat quotidien, rien ne t’empêche de faire les deux à la fois.

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Camille Bour
Dans les pas d’une végane à Bruxelles

Être végane dans un pays où les habitants consomment à eux seuls près de 20 kilos de viande par an...

Fermer