"/>
Des vidéos de youtubeuses marocaines parlant de make-up.
06
Mai
2018

#BBBàRabat : les youtubeuses make up cartonnent au Maroc. Mais les femmes s'expriment-elles aussi sur d'autres sujets ?

Les chaînes des youtubeuses marocaines semblent aujourd'hui se concentrer sur les sujets "beauté". Faut-il y voir un manque de diversité ?

#BBBàRabat : les youtubeuses make up cartonnent au Maroc. Mais les femmes s'expriment-elles aussi sur d'autres sujets ?

06 Mai
2018

Youtubeuses marocaines, le make-up pour principal sujet ?

Le succès de Youtube a explosé ces dernières années au Maroc. Depuis, une multitude de jeunes hommes et femmes créent leur propre chaîne pour s’exprimer. En discutant de ce phénomène entre étudiants belges et marocains, nous nous sommes aperçus que la majorité des youtubeuses recommandées au Maroc s’expriment sur des sujets liés au maquillage, à la beauté et à l’apparence physique. Une pratique certes très répandue sur YouTube, mais qui semble particulièrement mise en avant ici. Ceci nous a amenés à nous interroger. Dans un contexte où les femmes cherchent à s’émanciper, que nous disent-elles derrière ces tutos make up ? Si les sujets abordés peuvent sembler futiles, n’y-a-t-il pas au-delà de ces initiatives une culture nouvelle, qui débute tout simplement par une volonté de prise de parole et d’exposition de soi ? De quoi rêver peut-être à davantage de liberté d’expression, sur tous les sujets ? Reportage vidéo au format YouTube.

 

Du 21 au 28 avril 2018, une partie de notre rédaction était à Rabat, capitale administrative du Maroc. Depuis l’Institut Supérieur de l’Information et de la Communication (ISIC), et pour la seconde année consécutive, nos reporters ont collaboré avec des étudiants marocains le temps d’une semaine. Objectifs : découvrir la réalité de l’autre, interroger la société marocaine depuis un point de vue belge, et inversement. A l’occasion de cet échange, nous avons décidé de vous parler l’art underground. L’art est ici envisagé comme un vecteur d’expression, un moyen d’approcher le Maroc contemporain, complexe et multiple.

Après ce déplacement à Rabat, aura lieu le match retour à Bruxelles. Dans une démarche similaire, les étudiants marocains viendront à Bruxelles pour interroger la société belge. Du 8 au 12 mai, aux côtés d’étudiants belges, ils réaliseront des reportages au sein de la rédaction du BBB. Tous leurs articles sont à lire sur notre site et nos réseaux sociaux. Découvrez sans plus attendre nos stories sur Facebook !

Charte des commentaires

Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes, antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d’une personne, et utilisant des œuvres protégées par les droits d’auteur (textes, photos, vidéos…) sans en mentionner la source. La rédaction du BBB se réserve le droit de supprimer tout commentaire susceptible de contrevenir à la présente charte, ainsi que tout commentaire hors-sujet, répété plusieurs fois, promotionnel ou grossier. Par ailleurs, tout commentaire écrit en lettres capitales sera supprimé d’office. Les commentaires sont modérés a priori.

Laisser un commentaire

Lire les articles précédents :
Street art à Rabat (Photo : A. Demesse)
Street art : (re)Dessiner Rabat

Pour sa quatrième édition, le festival Jidar, toiles de rue s'est tenu du 16 au 22 avril 2018 à Rabat. Reconnu...

Fermer